15 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Parmi les 700 candidats de Lukunga - Adolphe Dominguez - «Je m'engage en politique parce la musique ne marche plus»

Ne trouvant plus son compte dans l'art, Adolphe Dominguez dit Tata Mobish pense trouver son refuge dans la politique. Figure emblématique du Clan Wenge, ce chanteur congolais reconnaît que sa carrière musicale balbutie à cause des difficultés que connaît la musique congolaise actuellement sur le terrain.

«Notre secteur est abandonné. Les choses ne marchent plus pas dans notre musique. Personne n'est à l'abri de la réalité actuelle sur le marché. D'une part, les personnes que nous avons placées au parlement, n'ont rien fait pour trouver des solutions aux problèmes qui rongent la musique congolaise. Vraiment on est déçu de leur mandat... », a déclaré le patron de Wenge Tonya Tonya.

Piraterie des CD, droit d'auteur, carence des producteurs et interdiction des spectacles de musiciens congolais en Europe. Ce sont des maux qui rongent la musique congolaise. A cela, explique-t-il, s'ajoute la situation économique qui ne permet pas aux fans de se procurer le CD sur le marché à cause de la misère sociale.

Par ailleurs, le géniteur de la célèbre chanson « Voyage » déplore farouchement le système instauré par l'actuelle génération de musiciens congolais qui lancent chaque trois ou six mois un album.

Pour lui, c'est une mauvaise politique qui prouve que le circuit ou l'industrie musicale congolaise fonctionne dans l'imbroglio totale. « Avec cette façon de travailler, le marché ne respire pas. Cela étouffe le terrain », dénonce-t-il.

Evidemment, «Amitié », qui est le dernier disque de Dominguez n'a pas vraiment accroché le public sur le marché. Alors que l'album est constitué des très belles mélopées.

D'aucuns n'ignorent que la situation que traversent les artistes ne préoccupe même pas les autorités.

"Personne ne parle de notre cas au niveau du Parlement ou du Gouvernement pendant tout ce temps. C'est pourquoi, je me suis décidé moi-même d'entrer en politique pour mieux défendre nos droits d'auteur et surtout redynamiser le secteur de la culture qui est pratiquement délaissé en RDC. Mais, aussi, devenir le porte-parole de la population qui souffre sérieusement", a indiqué Adolphe Dominguez.

Notons que Tata Mobish, de son vrai nom ELONGO LODI EBONDJA, est également candidat aux élections législatives nationales du 23 décembre 2018, en RDC.

Il a postulé pour le compte de l'AFDC & Alliés, dans son district de Lukunga à Kinshasa où 700 candidats députés se battent pour 14 sièges à l'Assemblée nationale.

A l'en croire, sa vision est de changer les donnes et d'assurer un contrôle efficace dans la gestion de la chose publique. «Tout le temps passé dans la musique avec tout le succès connu m'a permis d'avoir d'office une base électorale assurée dans la Capitale. Je connais la souffrance des Congolais parce que nous vivons ensemble. Je pense que les Kinois, particulièrement, mes frères et sœurs, papas et mamans de Lukunga, savent quelque chose sur moi. Parce que j'ai les atouts pour leur défendre», martèle A. Dominguez, confondant les fans et l'électorat.

Celui qui se fait baptiser «Grand sapeur de mon pays» est très déterminé à gagner une place au futur Parlement de la République.

Une fois élu parmi les cinquante députés de la Ville de Kinshasa, Adolphe Dominguez confirme qu'il va céder Wenge Tonya Tonya à quelqu'un d'autre qui sera considéré comme son dauphin. Cette personne sera choisie pour continuer et diriger l'orchestre.

32 ans de carrière musicale, Tata Mobish est marié depuis 25 ans à Guyguy KUYENGA avec qu'ils ont formé une petite famille.

Congo-Kinshasa

Prix Nobel de la paix 2018 - Denis Mukwege plaide pour les victimes des violences sexuelles

« Comment construire la paix sur des fosses communes, sans justice ni réparation », a… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.