15 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Impulsées par Patrick Muyaya et l'UE - Clôture des deux journées d'échanges du réseau des Jeunes parlementaires

"L'Union Européenne est toujours aux côtés de la jeunesse, surtout la jeunesse africaine, pour la soutenir. D'ailleurs, la jeunesse africaine a été le thème central du sommet Afrique-Union Européenne d'Abidjan en 2017. Ce qui a mobilisé les délégations de l'UE en Afrique toute entière", dixit Guillaume Chartrain, représentant de l'UE en RDC.

La jeunesse, affirme ce diplomate, est importante et majoritaire en Afrique et en RDC. De la sorte, elle nécessite d'être prise en compte et d'être encadrée dans diverses domaines, particulièrement en politique. Surtout que la RDC se trouve à une époque cruciale de sa vie politique, la deadline des scrutins électoraux approche, ajoute-t-il. "La politique étant un jeu de groupe, on ne l'embrasse pas grâce au mensonge. Un député est d'abord un acteur de développement ", renchérit Patrick Muyaya qui exhortait les jeunes soucieux d'embrasser la carrière politique au temple de la démocratie qu'est le Palais du Peuple, siège naturel des deux chambres du Parlement congolais. Il sied de signaler que les journées d'échanges organisées par les jeunes parlementaires ont pris fin hier, jeudi 15 novembre 2018.

Reculer ou plutôt bondir pour mieux sauter. Le réseau des jeunes parlementaires a choisi de marquer la fin du mandat parlementaire. A cette occasion, une idée novatrice a été mise sur pied. Il était question de l'organisation de deux journées d'échanges sur la réussite des jeunes aux prochaines élections 2018 en RDC. Hébergée à la Hall de La Gombe, précisément à la maison de France, l'activité a eu deux objectifs primordiaux, celui d'accompagner et d'aider les nouveaux candidats notamment, les jeunes, à entrer dans le bain de la politique d'une bonne manière solennelle et celui de s'auto-évaluer. Tâche ardue, la réussite d'une telle activité demandant souvent un soutien et un accompagnement financier et même idéologique.

L'Union Européenne, représentée par Monsieur Guillaume Chartrain, lui-même, premier conseiller de la délégation, a marqué son empreinte comme partenaire en vue de prêter main forte à l'initiative louable de Patrick Muyaya. Cependant, il n'est jamais tard pour mieux faire. Et, la fin sanctionne le plus souvent le meilleur. La deuxième et dernière journée de ce forum, soit le jeudi 15 Novembre 2018, était essentiellement meublée des panels centrés sur les compétences et prérogatives nécessaires à acquérir. Modérateur et premier à prendre la parole, Patrick Muyaya, honorable fin mandat et une fois de plus candidat aux législatives de décembre prochain, s'est entretenu avec les participants sur les modalités pratiques d'une campagne électorale.

En effet, il était 10h00 lorsque l'homme prend la parole pour ses premiers mots. Tout part de l'objectif de votre candidature, dit-il. On ne postule pas parce que quelqu'un nous l'a suggéré ou parce qu'on veut être riche, plutôt parce qu'on se sent prêt à aider la République, ajoute-t-il. Connaître la nature de son électorat est très important, car les électeurs se diffèrent selon la contrée. " Toucher les émotions est le socle de la campagne électoral", selon lui. Les stratégies à mettre en place était le thème phare et le socle des discussions de la seconde et dernière journée du réseau de jeunes. Madame Souzy Bakajika avec le thème " La campagne sur les réseaux sociaux " : les Honorables Henry Thomas Lokondo et Christophe Lutundula ont développé le sous thèmes " Expériences Parlementaires". Christian Lusakweno, quant à lui, a planché sur la " Mobilisation et Stratégies de campagne à travers les médias traditionnels". Sans oublier "les Témoins et les observateurs" par Madame Majda Elbied. Telles sont les brillantes interventions ayant sanctionné, le jeudi 15 Novembre 2018, ces assises.

" Choix politique et le débat politique sont l'apanage des Congolais, non pas de l'Union Européenne, car nous sommes simplement partisans de la paix. Notre but est de renouveler la classe politique et aider les jeunes non seulement à se préparer à battre campagne, à trouver la place au Parlement et comprendre le fonctionnement de la vie politique et s'engager pour la prospérité de la nation. Une première édition qui laisse place à d'autres qui s'annoncent très prochainement ", a déclaré Monsieur Barthe, ambassadeur de l'Union Européenne pour le mot de la fin. Mieux vaut la fin d'une chose que son commencement, dit-on, cette dernière journée s'est clôturée dans une ambiance festive avec des exposés originaux marqués de la touche personnelle des panélistes. Tout est bien qui finit bien.

Congo-Kinshasa

Incendie de 2O % de matériels électoraux, la CENI prise dans le piège de l'opposition

L'incertitude s'installe à 8 jours des élections en République démocratique du Congo. Ce… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.