16 Novembre 2018

Afrique de l'Ouest: Le nombre d'établissements de crédit agréés passe à 144 dans l'UMOA

Le nombre d'établissements de crédit agréés dans l'Union a augmenté de six (6) unités pour s'établir à cent quarante-quatre (144) à fin 2017.

L'information est contenue dans le Rapport de la Commission bancaire de l'année écoulée qui souligne que l'effectif des groupes bancaires de dimension régionale et/ou internationale opérant dans l'Union est ressorti à trente (30) au cours de la période sous revue, contre vingt-sept (27) un an plus tôt.

A en croire, ce document de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao), les cent trente-huit (138) établissements de crédit en activité, dont vingt-quatre (24) succursales, affichent un total de bilan de 35 525,6 milliards, soit une hausse de 9,1% par rapport à 2016.

Parallèlement, poursuit la même source, le réseau a poursuivi son extension avec le nombre d'agences et de bureaux ainsi que celui des comptes de la clientèle ayant progressé respectivement de soixante-deux (62) unités (+2,4%) et 1 163 915 unités (+11,3%). Le système bancaire compte 3 217 guichets automatiques de banque, en hausse de 202 unités (+6,7%).

Auparavant, la BCEAO a indiqué qu'en 2017, le système bancaire de l'UMOA a évolué dans un environnement économique favorable au plan interne, marqué par la poursuite du dynamisme des activités économiques.

Ainsi, note l'institution, le produit intérieur brut (PIB) de l'Union a progressé, en termes réels, de 6,7%, soit 0,2 point de pourcentage de plus qu'en 2016.

Regain des emplois, des ressources globales, du PNB...

La BCEAO note que sur la même période, les emplois nets se sont accrus de 11,0% pour atteindre 30 639,0 milliards, dont 61,9% de crédits à la clientèle et 25,3% de titres de placement. Les taux brut et net de dégradation du portefeuille sont ressortis respectivement à 12,9% et 5,6% en 2017, contre 10,1% et 5,4% en 2016.

Dans cette même veine, poursuit la même source, les ressources globales mobilisées par le secteur bancaire ont progressé de 11,5% pour se fixer à 27 335,6 milliards, après 10,4% en 2016.

Elles sont constituées à hauteur de 83,3% de dépôts et emprunts de la clientèle, en hausse de 9,7%, contre 9,8% en 2016.

En ce qui concerne les fonds propres nets, le rapport de la commission bancaire nous apprend qu'ils se sont consolidés de 458,5 milliards, en relation notamment avec l'amélioration de la situation financière de certains établissements de crédit.

Selon ce document, le Produit Net Bancaire (PNB) a augmenté de 10,8% à 1 827,2 milliards en 2017, après 8,5% en 2016.

Quant au résultat brut d'exploitation, il s'est établi à 754,8 milliards, contre 641,0 milliards l'année précédente, soit une progression de 17,7%. Par contre, le coefficient net d'exploitation a enregistré un repli en s'établissant à 66,1%, après 66,8% en 2016.

Il fait savoir que le ratio moyen de solvabilité des établissements de crédit de l'Union est ressorti à 11,7% en 2017, au-dessus de la norme minimale de 8% exigée.

Sénégal

Présidentielle - L'opposition lance une plateforme de sécurisation

Au Sénégal, l'opposition a lancé ce jeudi 13 décembre une plateforme, la POSE : la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.