15 Novembre 2018

Afrique de l'Ouest: SIE de l'UEMOA - Les acteurs s'approprient les données statistiques

Le ministère de l'Energie a organisé un séminaire sur le Système d'information énergétique du Burkina Faso (SIE-BF), le mercredi 14 novembre 2018, à Ouagadougou. Les résultats du SIE-UEMOA ont été présentés aux acteurs clés des Etats membres.

Les intervenants dans le secteur énergétique des Etats membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont collecté des données dans l'espace communautaire pour le compte de l'année 2018.

Pour présenter ces statistiques, le ministère de l'Energie, en collaboration avec la commission de l'UEMOA, le groupement INTEC-AKASI et l'Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), a organisé un séminaire, le mercredi 14 novembre 2018, à Ouagadougou.

Ainsi, des acteurs nationaux du domaine de l'énergie se sont approprié ces données, à travers le Système d'information énergétique du Burkina Faso (SIE-BF).

Selon le coordonnateur du SIE-BF et directeur général des énergies conventionnelles, Jean Baptiste Ky, le système a été mis en place en octobre 2017 et se situe dans le cadre général du SIE-UEMOA.

C'est un outil d'aide à la planification et à la programmation des différentes tâches dans le secteur de l'énergie, a-t-il indiqué. S'agissant des données collectées, le coordonnateur du SIE-BF a expliqué qu'elles concernent l'électricité, les hydrocarbures, le gaz, etc.

« Nous avons pu faire cette collecte auprès de tous les intervenants du secteur énergétique avec des données compilées pour en faire un bilan au service de la planification énergétique », a souligné Jean Baptiste Ky. Le SIE-BF n'analyse pas sur le terrain l'offre et la demande énergétique, mais des statistiques existantes.

Mais, a-t-il expliqué, il s'agit, ici, de faire la part de l'utilisation de chaque type d'énergie dans les ménages et les industries. Le système d'information énergétique, à entendre M. Ky, est aussi une plateforme, un portail qui va permettre de sensibiliser aux enjeux et objectifs du SIE-UEMOA.

En conséquence, les participants devraient, au cours du séminaire, découvrir le portail web du système et être briefés sur ses fonctionnalités. Ce site web, à l'en croire, va faciliter la connaissance des informations énergétiques des pays de l'espace UEMOA et favoriser le partage d'informations.

1,5 milliard F CFA pour le SIE-UEMOA

Pour le représentant de la Commission de l'UEMOA, Coovi Roger Hounkanrin, le Système d'information énergétique contribue à élaborer des stratégies d'investissements sur le plan énergétique d'où l'intérêt pour chaque Etat membre de se doter de cet outil d'aide à la prise de décision.

« Dans le domaine de l'énergie, il est normal qu'on se réfère à une base de données pour faire des investissements », a-t-il insisté. M. Hounkanrin, a, par ailleurs, confié que l'Union a contribué à hauteur de 1,5 milliard F CFA dans la mise en œuvre de son système énergétique.

De son avis, il y a toujours des insuffisances financières du fait que le système doit être entretenu en permanence. « Nous allons collaborer avec les pays membres de l'UEMOA pour avoir des informations actualisées », a-t-il informé.

Quant au représentant du ministre de l'Energie, Jean Paul Yanogo, il a déclaré qu'il ne peut y avoir une politique énergétique performante sans une compréhension du secteur de l'énergie. En effet, a-t-il laissé entendre, le SIE contribue à l'élaboration de politiques énergétiques structurées et cohérentes.

Lors du séminaire, Jean Paul Yanogo a informé de la présentation au public des bilans énergétiques de 2010 à 2015 qui est une première pour mener des études d'amélioration dans le domaine.

Il a nourri l'espoir que de ces travaux vont sortir un état exhaustif des données énergétiques du Burkina Faso et un site web fonctionnel.

Le projet « Système d'information énergétique de l'UEMOA » vise, entre autres, à renforcer les capacités des ministères en charge de l'énergie des Etats membres de l'Union pour le développement et la gestion des SIE.

Burkina Faso

Procés du putsch manqué / Me Séraphin Somé - « Aujourd'hui, c'est le bori bana du général »

L'audition du Général Gilbert Diendéré se poursuit à la barre du Tribunal militaire.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.