15 Novembre 2018

Sénégal: Emirates - Le chiffre d'affaires en hausse de 14,8 milliards Usd au premier semestre

Dans un communiqué, le Groupe Emirates a annoncé le 15 novembre ses résultats du premier semestre 2018-2019. Si le Groupe a enregistré une croissance constante de son chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'an dernier, son bénéfice a souffert de l'augmentation significative des prix du pétrole et d'un effet de change défavorable sur certains marchés, entre autres difficultés pour les secteurs du transport aérien et de l'industrie du tourisme.

Le chiffre d'affaires du Groupe Emirates s'inscrit en hausse de 54,4 milliards AED (14,8 milliards USD) pour les six premiers mois de son exercice comptable 2018-19, soit une augmentation de 10% par rapport aux 49,4 milliards AED (13,5 milliards USD) enregistrés pour la même période de l'exercice précédent.

La rentabilité a diminué de 53% par rapport à la même période de l'an dernier et le Groupe publie pour le premier semestre un résultat net de 1,1 milliards AED (296 millions USD).

Cette érosion de la rentabilité s'explique principalement par l'augmentation significative des prix du carburant (+37 % par rapport à la même période de l'an dernier) ainsi que par un effet de change négatif sur certains marchés.

La trésorerie du Groupe au 30 septembre 2018 s'élevait à 21,5 milliards AED (USD 5,9 milliards USD), contre 25,4 milliards AED (6,9 milliards USD) au 31 mars 2018.

HH Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, Président-Directeur Général d'Emirates Airline et du Groupe, a déclaré : « Emirates et dnata ont enregistré une croissance continue au premier semestre 2018-19.

La demande pour nos produits et services de grande qualité est restée soutenue : nous avons attiré de nouveaux clients et fidélisé notre clientèle existante dans toutes nos activités, comme l'atteste la progression de notre chiffre d'affaires.

Pourtant, le coût élevé du carburant ainsi que la dépréciation des monnaies locales sur des marchés comme l'Inde, le Brésil, l'Angola ou l'Iran, ont amoindri notre bénéfice à hauteur d'environ 4,6 milliards AED».

Selon lui, la compagnie continuera de travailler de manière proactive à relever la multitude de défis auxquels font face aujourd'hui les secteurs du transport aérien et du tourisme, parmi lesquels la pression constante sur les rendements ou l'incertitude qui pèse sur les conditions économiques et politiques dans notre région et ailleurs dans le monde.

«Nous gérons toujours au plus juste les dépenses maîtrisables et continuerons d'améliorer notre efficacité au moyen de nouvelles technologies et de nouveaux processus. Les six mois à venir seront difficiles, mais les fondations du Groupe Emirates restent solides.

Je suis par ailleurs heureux de constater que notre siège et notre hub de Dubaï continuent d'attirer la demande en matière de voyages. En effet, la compagnie a connu une augmentation de 9% des clients voyageant vers Dubaï, au premier semestre de 2018-19 par rapport à la même période l'an dernier.

Nous nous attendons à ce que cette demande reste saine alors que de nouvelles attractions sont mises en ligne et que la ville se prépare pour l'Expo 2020 Dubai».

Au cours des six derniers mois, l'effectif du Groupe a diminué de 1% par rapport au 31 mars 2018, pour passer en tout de 103 363 à 101 983 salariés.

Cette évolution relève, pour une large part, d'une érosion naturelle des effectifs, conjuguée à un ralentissement du rythme de recrutement, parallèlement à la poursuite des différents programmes internes d'amélioration de l'efficacité par le biais des nouvelles technologies et d'une réorganisation du travail.

Sénégal

CAN 2019 - A l'UCAD, les étudiants déçus mais fiers des Lions

La déception et la fierté sont les sentiments les mieux partagés chez les étudiants de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.