15 Novembre 2018

Afrique de l'Ouest: Coopération - l'Alliance Sahel pour booster le développement

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience l'envoyé spécial du ministère français des Affaires étrangères pour le Sahel, Jean-Marc Châtaigner, dans l'après-midi du jeudi 15 novembre 2018, à Ouagadougou. Au menu de leur entretien, les initiatives de l'Alliance Sahel en faveur de cinq pays sahéliens.

L'Alliance Sahel qui regroupe douze bailleurs de fonds alignés derrière l'initiative du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande, Angela Merkel veut booster le développement dans les pays membres du G5 Sahel.

A ce sujet, l'envoyé spécial du ministère français des Affaires étrangères pour le Sahel, Jean-Marc Châtaigner s'est entretenu avec le chef de l'Etat, Roch Marc Christian le jeudi 15 novembre 2018, au palais présidentiel.

Les échanges ont principalement porté sur comment mobiliser les efforts des douze bailleurs de l'Alliance Sahel dans le financement des projets et programmes de développement au Burkina Faso, Niger, Mali, Tchad et en Mauritanie.

« J'ai aussi évoqué avec le président du Faso la signature du protocole d'accord entre l'Alliance Sahel et le G5 Sahel. Nous avons parlé du sommet de Nouakchott qui aura lieu le 6 décembre prochain sur le financement du programme d'investissements prioritaires du G5 Sahel », a confié Jean-Marc Châtaigner, à sa sortie d'audience.

A l'entendre, les projets et programmes que l'organisme entend réaliser dans les cinq pays du Sahel s'élèvent à 9 milliards d'éuros. «Il s'agit de voir comment débloquer ces fonds et de travailler plus efficacement ensemble dans les zones fragiles et frontalières.

Pour le cas du Burkina Faso, ce sera particulièrement dans la région du Nord que l'Alliance Sahel va soutenir le Programme d'urgence pour le Sahel (PUS). Nous avons des projets que nous allons mettre en place dans cette région », a précisé M. Châtaigner.

L'Alliance Sahel comprend la France, l'Allemagne, le PNUD, la Banque mondiale, l'Union européenne, la BAD, le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Italie, le Danemark, les Pays-Bas et le Luxembourg.

Ces douze bailleurs ont décidé de coopérer étroitement avec le G5 Sahel pour mettre en place des programmes mieux coordonnés, transversaux qui concernent les différents côtés des frontières, notamment la région des trois frontières (Burkina Faso, Mali et Niger).

Burkina Faso

Procès du putsch manqué / Sergent-Chef Roger Koussoubé - « Je n'ai jamais porté un message du général Diendéré »

Les auditions complémentaires devant le Tribunal militaire, dans le dossier du putsch manqué de septembre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.