16 Novembre 2018

Madagascar: Vohémar - Le blocage du port provoque d'énormes pertes économiques.

Les responsables étatiques ne prennent pas leur responsabilité pour régler au plus vite la crise qui secoue le port de Vohémar.

Trop, c'est trop. Voilà déjà plus de deux mois que le port de Vohémar est bloqué. Et pour cause, la SGPI, société concessionnaire des opérations de manutention, n'a pas encore pu remettre en marche son élévateur porte-conteneur.

Chamboulées. Une défaillance incomprise par l'ensemble des usagers du port qui se demandent comment peut-on admettre que la SGPI puisse tenir ainsi en otage l'économie de cette région. Les pertes économiques sont énormes et la population en souffre beaucoup.

En effet, les mauvais impacts de ce blocage des opérations du port se répercutent de plus en plus dangereusement sur la vie socioéconomique de la région Sava. Les prix de certains produits s'envolent. A l'instar du ciment dont le sac se vend actuellement à 45 000 ariary.

Les produits de première nécessité comme le riz, la farine et autres suivent également cette tendance à la hausse. Par ailleurs, les activités des entreprises utilisatrices du port sont complètement chamboulées.

On apprend en effet que les conteneurs à destination de Vohémar ont été déchargés à Diégo, à l'insu des opérateurs et importateurs. Ce qui oblige ces derniers à faire le déplacement jusqu'à Diégo pour récupérer leurs marchandises.

Favoritisme. Avec ce que cela suppose de surcoûts pour ces opérateurs économiques. Bien évidemment, ces surcoûts seront répercutés sur les consommateurs finaux. Ce qui est d'autant plus étrange, c'est que les responsables ne semblent pas vouloir bouger le petit doigt pour régler cette situation.

Aucune intervention de l'Etat n'a été manifestée à ce jour, alors que le manutentionnaire ne respecte aucune des règles de l'APMF, et par conséquent suspend les recettes douanières du bureau des douanes de Vohémar.

En tout cas, le ton monte de plus en plus du côté des utilisateurs qui dénoncent un favoritisme dans la gestion de ce dossier.

« A croire que le PCA de la SGPI, qui n'est autre qu'un Sénateur HVM, agit comme s'il était au-dessus des lois et se moque complètement des conséquences économiques engendrées par cette défaillance manifeste » déclare un usager.

Les opérateurs économiques en particulier et la population du nord en général estiment actuellement qu'il est grand temps de mettre un terme à ce crime contre l'économie, et de prendre les dispositions qui s'imposent pour rétablir les opérations au port de Vohémar.

Madagascar

Débat télévisé musclé entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana

A Madagascar, un débat en forme de règlement de compte opposait les deux candidats à la… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.