16 Novembre 2018

Sénégal: Publication du livre "Les lumières noires de l'humanité" - Oumar Dioume redore le blason de l'Afrique

Dans son livre intitulé, «les lumières noires de l'humanité», le professeur Oumar Dioume, revient sur des personnalités qui ont eu à marquer de manière positive la civilisation africaine. Contrairement à certaines considérations occidentales, l'œuvre du professeur Dioum, cherche à rétablir cette déformation de l'histoire qui fait de l'Afrique un continent de la barbarie.

Le professeur Oumar Dioume, chercheur en réseaux de télécommunications, en histoire des noirs, a publié un livre intitulé «les lumières noires de l'humanité». L'objectif de l'ouvrage est de rétablir une vérité sur l'histoire de l'Afrique ternie par des certaines considérations occidentales.

Plus qu'une restitution de la vérité historique contre les formes de falsifications, le livre cherche à réconcilier les Africains avec eux-mêmes, mais aussi d'apporter une réponse aux allégations discriminatoires qui prétendent que l'Afrique n'a rien inventé.

Dans son ouvrage, le professeur Oumar Dioume, cherche aussi à apporter un démenti à l'ancien président français Nicola Sarkozy qui, dans son discours lors d'une visite à Dakar, avait indiqué que les Africains ne sont pas suffisamment entrés dans l'histoire. Une affirmation qui ne fait que traduire une méconnaissance totale du continent noir.

« La gravité de la réponse de Sarkozy tient au fait que c'est un ignare. Ce qui caractérise un ignare c'est que c'est un ignorant et qui à l'ignorance ajoute l'arrogance», dit-t-il. Pour le professeur Oumar Dioume, déjà en 1966, lors du festival mondial des arts négres, André Malraux, avait reconnu la contribution africaine dans l'histoire de l'humanité.

Selon toujours, le professeur Oumar Dioum, la place de l'Afrique dans la civilisation mondiale ne saurait être remise en cause car, c'est au Sénégal, dans le Fouta Toro que la traite négriére, a été aboulie pour la première fois en 1776.

Le livre « les lumières noires de l'humanité», permet à Oumar Dioume, de revenir sur les différentes figures africaines et de la diaspora, notamment Thierno Souleymane Baal, Abdoul Khadre Kane, Cheikh Moussa Kamara...

ENSEIGNEMENT AU SENEGAL : Un universitaire remet en cause le CAMES

Le système de l'enseignement sénégalais avec le Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (Cames), n'est pas des meilleurs a confié le professeur, chercheur en réseaux de télécommunications, en histoire des noirs, Oumar Dioume. «Il n'existe ni en Amérique Latine, ni en Amérique du Nord ni nul par ailleurs dans le monde un système analogue.

Alors, le reste du monde se tromperait-t-il, et serions nous les seuls à avoir raison ?», se demande-t-il. Le fait que les enseignements soient dispensés dans une langue étrangère également n'est pas non plus pour faciliter la chose ajoute-t-il. «Il y'a la question de la langue.

Il n'est pas interdit d'apprendre, les mathématiques, le physique ou autre chose dans une langue étrangère, mais la base de l'apprentissage ça doit être la langue maternelle. Le problème de l'éducation est fondamentalement pédagogique».

Sénégal

Le secteur privé réaffirme ses engagements pour la réalisation du PSE 2

Le secteur privé national a réaffirmé son engagement à accompagner l'État… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.