16 Novembre 2018

Ile Maurice: Blanchiment d'argent - Riacca plaide coupable

Il fait l'objet de 12 accusations formelles de blanchiment d'argent. En cour intermédiaire, ce vendredi 16 novembre, Fabio Tony Riacca a plaidé coupable.

Il est reproché à Fabio Tony Riacca, plus connu comme «Ti gro sinwa», d'avoir, en 2016, transféré d'importantes sommes d'argent à Christelle Bibi, accusée de blanchiment d'argent, et à Oumeshlall Ramsarran (NdlR, ce dernier, un gardien de prison interdit de ses fonctions, a été arrêté hier, jeudi 15 novembre, dans le cadre de l'enquête sur les incidents survenus à Gros-Billot dans la soirée du samedi 3 novembre).

Fabio Tony Riacca, un Quatrebornais âgé de 31 ans, aurait effectué un transfert Rs 40 000 dans un premier temps, puis de Rs 140 000 à Christelle Bibi, à Eau-Coulée. Qui plus est, le suspect aurait reçu une somme de Rs 700 000 de deux individus nommés Reaz et «Rasta» au cours de la même période.

À Oumeshlall Ramsarran, Fabio Tony Riacca aurait transféré Rs 1 900 000. Au total, il aurait envoyé la somme de Rs 2 080 000 à ce dernier et Christelle Bibi. Montant soupçonnée de provenir de sources occultes.

Fabio Tony Riacca devra de nouveau revenir en cour intermédiaire le 21 novembre. Il a retenu les services de Mes Raouf Gulbul et Jean-Claude Bibi.

Ile Maurice

Crime à Quatre-Bornes - Le présumé meurtrier devant la justice

Kovilen François a comparu devant la justice ce mercredi 17 juillet. Une accusation provisoire de meurtre a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.