Algérie: Violences après le match USMA/CSC - 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés

Alger — Trente (30) personnes ont été arrêtées et 10 policiers ont été blessés suite à des violences ayant entaché la fin de la rencontre qui a opposé, jeudi soir, l'USMA au CS Constantine pour le compte de la 15 et dernière journée aller du championnat de Ligue 1 Mobilis de Football, a annoncé vendredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

"Au terme de la rencontre qui s'est déroulée, jeudi soir, au stade Omar Hamadi de Bologhine, des personnes ont porté atteinte à l'ordre public et saccagé des biens publics, ce qui a nécessité l'intervention des services de police, a précisé le communiqué de la DGSN, indiquant que l'opération s'est soldée par l'arrestation de 30 suspects pour trouble à l'ordre public et détention de drogue. 10 policiers ont été blessés et aucun supporter n'a été blessé.

18 policiers et 22 supporters ont été blessés, avait annoncé mercredi la DGSN, précisant que 10 véhicules de la sûreté, un véhicule appartenant à un particulier et une ambulance de la protection civile ont été saccagés suite à des échauffourées qui ont éclaté à la fin de la rencontre qui a opposé, mardi au stade du 5 juillet à Alger, le MCA à l'USMBA (0-1) pour le compte de la 14e journée de la Ligue 1 de football.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.