16 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: L'UDPS écrit au Potentiel

Depuis que le président de l'Udps a pris l'option stratégique d'aller aux élections avec ou sans machine à voter, les candidats invalidés et autres exclus du processus électoral ont mis sur pied un stratagème de diabolisation à outrance de Mr. Félix Tshisekedi, par le biais des médias nationaux et internationaux, sans oublier l'instrumentalisation de certains individus, sans Foi, ni loi !

C'est dans ce contexte que nous apportons notre réponse rationnelle à votre publication d'hier Mercredi 14 novembre, contenant des insinuations dangereuses et déroutantes, afin d'éclairer la lanterne de l'opinion.

A la question de savoir « Qui de Félix Tshisekedi ou de J.M.Kabund dirige réellement le parti ? IL ya lieu de savoir que, selon les Statuts actuels du parti, il existe un organe dénommé « présidence » dans lequel se trouvent le président et le Secrétaire Général, peu importe son nom. Ce dernier gère les activités du parti au quotidien, et dans le contexte actuel, c'est lui qui est en contact permanent avec la base du parti, en l'occurrence, les fédérations extérieures et intérieures qui lui font les rapports de différentes activités, par le truchement des secrétaires nationaux. Et, logiquement, le Secrétaire Général saisi le président... Donc, à l'UDPS il n'ya pas de terme « patron ».F. Tshisekedi comme son père n'est pas dictateur. Cela ne le dépouille pas de son leadership.

Vous écrivez « Félix Tshisekedi... n'était pas au devant de l'actualité... en 2017, Félix inversa son nom pour profiter de l'aura de son père, a été porté sur la scène politique ».Dans l'intention de nuire, vous faites croire à l'opinion, que Mr. Félix Tshisekedi est un nul ! Oui, il a évolué discrètement sous l'ombre de son père, mais en étant actif dans les fédérations en Europe. Raison pour laquelle il fut Secrétaire National en charge des relations extérieures. IL fut massivement élu député national à Mbuji-Mayi, en 2011. Juridiquement, est-il interdit de changer les noms identitaires ? Ce sont les notions qu'on apprend en première année de droit. Par ailleurs, étant fils de feu E. Tshisekedi ne devrait-il pas nourrir des ambitions politiques ? Que diriez-vous de ces fils là qui ont automatiquement remplacé leurs défunts pères, sans aucune procédure démocratique ?

« Un parti qui a toujours navigué à vue » ! Ce n'est pas « le potentiel » qui est auteur de cette littérature, lui qui a largement accompagné feu E.TSHISEKEDI, dans la lutte pour la démocratisation du pays. Ce sont des pamphlets haineux et déstabilisants qui émanent des milieux des maffiossis et autres militaristes qui ont appauvri et endeuillé le peuple congolais et qui considèrent ce pays comme leur bien privé.

« Dimanche 11 novembre, à Genève agissant au nom et pour le compte de l'UDPS a apposé sa signature sur un accord... Cependant, sous la forte pression de sa base (une base qu'on ne sait pas clairement identifier). Fatshi a décidé de renier sa signature... De l'avis de ceux qui sont passés devant le siège de l'UDPS, la base à laquelle fait allusion Fatshi n'a été constituée que d'une poignée de jeunes (une trentaine en moyenne).

La rétractation du président de l'UDPS est consécutive aux diverses protestations de toute la base du parti, c'est-à-dire, les fédérations extérieures et intérieures. Le potentiel, s'il reste encore un journal d'investigation, peut descendre à la permanence pour récolter toutes les déclarations demandant le retrait de la signature du président sur le pseudo-accord de Genève à coloration diabolique ! Ici à KINSHASA, la permanence a refusé du monde. Le fameux chiffre que vous évoqué, d'une trentaine de jeunes qui étaient à la permanence, est justement le chiffre des jeunes drogués achetés opportunément pour des manifestations et munis des drapelets. C'est ceux-là qui constituent la base fictive du soi-disant candidat commun. La manifestation du lundi à la permanence a été sanctionnée par des images authentiques et non caricaturées comme le font les autres.

« Il est difficile aujourd'hui pour Fatshi de convaincre l'opinion que l'intérêt de la RDC a toujours guidé sa démarche politique. En passant en revue, toutes les discussions qu'il eues avec JOSEPH Kabila ou ses délégués... »

Ici, on veut montrer à l'opinion nationale et internationale que F.TSHISEKEDI est kabiliste ! Par élégance, nous nous retenons maintenant, en attendant le temps de la campagne électorale. Qui ne sait pas que ce conglomérat « d'Ensemble » regorge des kabilistes qui ont occupé de parcelles du pouvoir en contribuant à la paupérisation de notre peuple. Ils ont charcuté la constitution de 2 tours à un tour etc. Dans la période de transition 1+4 certains militaristes s'étaient convertis en kabilistes jusqu'à menacer le père de la démocratie, feu Etienne. C'est étonnant et même révoltant que ces genres de personnes donnent à F.TSHISEKEDI les leçons de démocratie et de « respect » des engagements !

Au regard de tout ce qui précède, l'opinion devra retenir que, Mr. F. Tshisekedi et L'UDPS évoluent actuellement, dans un paradigme de la conquête du pouvoir, mais ; par des voies démocratiques telles que les élections. D'où, la position stratégique claire d'aller aux élections avec ou sans machine à voter. Mr. F. Tshisekedi tient à la philosophie politique non violente lui léguée par son père dont il bénéficie naturellement et incontestablement de son aura. En conséquence, ils se préparent pour faire face à tous les scénaris politiques éventuels. L'élégance légendaire de Mr. F. Tshisekedi n'est pas, je le répète, un signe de faiblesse. Nous y veillons constamment.

A tous ceux qui croient qu'ils vont se servir de F. Tshisekedi et de sa base existentielle pour leurs intérêts se trompent. E. Tshisekedi en a payé le prix tout au long de sa lutte et il n'est pas encore enterré même par ceux qui ont bénéficié de ses sacrifices.

Nous nous préparons pour la campagne électorale. F. Tshisekedi et l'Udps ne connaitront pas la mort politique. L'esprit Tshisekedi nous guide sous la mouvance divine, au bénéfice du bien commun.

Fait à KINSHASA, le 15 NOVEMBRE 2018

Achille Mutombo-Cyaji,

Philosophe,

Conseiller Politique du Président Félix Tshisekedi.

NDLR : Dont acte

Congo-Kinshasa

Inquiétude à Béni avant la présidentielle de dimanche

Une nouvelle attaque repoussée contre un bâtiment de la Céni provoque l'inquiétude avant la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.