17 Novembre 2018

Maroc: Le Wydad et le Raja contrariés

En cette fraîche semaine automnale, on dirait que les deux clubs casablancais ne sont pas uniquement liés géographiquement parlant. Ces derniers jours, ils sont tous deux confrontés à des désagréments de taille. D'abord sportivement pour le Raja de Casablanca.

4Alors que se profile à l'horizon la finale de la Coupe de Confédérations africaines face au club congolais l'AS Vita Club, le 25 novembre prochain, les Verts vont devoir affronter le Hassania d'Agadir, aujourd'hui (16h), au stade Adrar. La programmation de ce match en retard, comptant pour la 2ème journée du championnat, en parallèle avec une date FIFA, qui prive de fait le club de trois de ses Internationaux, Hafidi, Mabidi et Sanad, ne plaît guère au technicien espagnol du Raja, Juan Carlos Garrido. Et il l'a d'ailleurs fait savoir : « Nous avons demandé de reporter notre match contre Hassania Agadir en raison de la présence de trois joueurs en sélections», avant d'ajouter que le rejet de ladite demande rend la situation complètement ubuesque, d'autant plus que «l'adversaire se plaint également de l'absence de certains joueurs clés ». En effet, Habib Sidino, président de Hassania Agadir, a déclaré : « Je suis prêt à accepter toute décision de report du match ». Malgré la convergence des positions des deux clubs, au moment où l'on écrit ces lignes, le choc entre le Raja et le leader du championnat est toujours d'actualité.

Autre actualité peu reluisante, extra-sportive cette fois-ci, le bras de fer entre la direction du WAC et son futur ex-entraîneur René Girard. Alors que le président du WAC, Saïd Naciri a pris la décision de limoger le coach français, fraîchement arrivé, à cause de mauvais résultats ; la concrétisation de la volonté dudit président a du mal à devenir réalité. Pour cause, la mésentente au sujet des indemnités de départ. Et franchement, après les résultats sportifs décevants du WAC dernièrement, le club casablancais n'avait vraiment pas envie d'une guerre en coulisses. En tout cas, il se dit que René Girard a dirigé la séance d'entraînement de jeudi après-midi, entourant ainsi son avenir wydadi d'encore plus de flou.

Maroc

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.