17 Novembre 2018

Tunisie: Saisie de viande contaminée

S'agissant des viandes atteintes de tuberculose saisies, ce sont des viandes confisquées dans l'abattoir municipal à Kasserine dans le cadre de l'assainissement sanitaire qui relève d'un programme national de lutte contre la tuberculose bovine.

Les documents nécessaires présentés par les éleveurs pour l'accès des animaux à égorger dans l'abattoir municipal répondent aux conditions de la réglementation en vigueur. C'est le vétérinaire officiel relevant du Commissariat régional agricole à Kasserine et le vétérinaire mobilisé au sein dudit abattoir qui ont procédé à la saisie des quantités de viande dans le cadre de leur travail habituel et périodique.

Lutte contre la tuberculose bovine

Cela démontre aussi l'efficacité du programme mis en œuvre et qui se poursuit pour vérifier l'état de santé du bétail. A noter que la stratégie nationale d'assainissement du bétail et de lutte contre la tuberculose bovine a été instituée pour la période allant de 2018 à 2032 et se base sur trois étapes. La première phase allant de 2018 à 2022 est consacrée à l'assainissement du bétail ciblé, c'est-à-dire le bétail numéroté et d'élevage local, et ce, conformément aux conditions sanitaires. L'adhésion à ce programme est volontaire pour les éleveurs. La deuxième étape, de 2023 à 2027, est réservée à élargir le nombre du bétail ciblé pour poursuivre l'assainissement sanitaire. Enfin, la troisième étape, de 2028 à 2032, sera consacrée à la mise à niveau de la santé animale.

Une enveloppe de près de 2 millions de dinars a été allouée pour compenser les éleveurs au cours de 2018. L'opération d'assainissement et de lutte conter la tuberculose bovine consiste à saisir le bétail contaminé dans chaque ferme, et ce, pour éviter la vente des animaux malades et la contagion des autres ruminants. Les animaux malades peuvent être abattus dans les abattoirs contrôlés avec présentation par leurs propriétaires de tous les documents officiels nécessaires. En tout cas, les éleveurs concernés seront compensés pour ce manque à gagner suite à l'abattage obligatoire après découverte de la maladie.

La vente des vaches touchées par la tuberculose, en toute connaissance de cause, est passible de poursuites judiciaires contre leurs propriétaires conformément à la loi n°95 de 2005 relative à l'élevage du bétail et aux produits des animaux. Pour ce qui est des animaux touchés par la maladie de la langue bleue, il s'est avéré, après le contrôle effectué par les services vétérinaires dans le gouvernorat de Kasserine, qu'aucun cas suspect atteint de ladite affection n'est enregistré, sachant que cette maladie est présente en Tunisie et dans le Nord de l'Afrique ainsi que dans les pays du bassin méditerranéen comme l'Italie, la France, la Grèce et la Turquie. La maladie se propage à travers les insectes et n'a pas de risque sur la santé de l'homme.

Ajouté le : 17-11-2018

Tunisie

Mondial des clubs - L'Espérance de Tunis au complet

Samedi, L'Espérance Tunis, le champion d'Afrique en titre entrera en lice au Mondial des clubs face à Al… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.