17 Novembre 2018

Madagascar: Présidentielle malgache - Rajoelina et Ravalomanana qualifiés pour le 2e tour

Photo: Midi Madagaskira
Ratsiraka, Ravalomanana et Rajoelina considérés comme les grands favoris du scrutin du 7 novembre.

Un duel entre deux ex-présidents : c'est l'affiche du second tour de la présidentielle malgache. Andry Rajoelina (39,19%) et Marc Ravalomanana (35,29%) se sont qualifiés selon les résultats provisoires , car non encore officiellement proclamés par la HCC, la Haute cour constitutionnelle. Le 2e tour est prévu pour le 19 décembre.

Les résultats sont à la mesure des tendances de ces derniers jours. Samedi soir, à 18h30, la Céni a donc donné très officiellement les résultats du scrutin. Andry Rajoelina, l'ex président de la Transition, arrive en tête avec 39,19% des suffrages. Suivi par son ennemi de toujours, l'ex-président Marc Ravalomanana avec 35,29% des voix.

Le président sortant Hery Rajaonarimampianina obtient un score de 8,84% qui le place en troisième position. Le pasteur Mailhol, fondateur de la secte Apocalyse sur la Grande Ile, arrive en 4e position avec 1,27% des suffrages. Les 32 autres candidats ramassent donc les miettes, comme Didier Ratsiraka avec un petit 0,45%. Le taux de participation s'élève à 54,2%. Quant au nombre de bulletins blancs ou nuls, il dépasse lui les 7%.

Ces résultats interviennent sur fond de contestation de la part d'un grand nombre de candidats. Les trois candidats arrivés en tête ont tous ces derniers jours mis en doute la fiabilité des résultats partiels et la manière peu transparente avec laquelle opérait la Céni. Samedi matin, un collectif d'une vingtaine de candidats, composé entre autres de Hery Rajaonarimampianina, a même déposé une requête devant la HCC demandant l'annulation du scrutin pour vice de procédure dans l'élection ayant entraîné des fraudes.

Les clans des deux qualifiés ont d'ores et déjà réagi : « Nous nous engageons sans problème dans le deuxième tour et avec espoir », a déclaré à l'issue de la cérémonie d'annonce des résultats, le directeur de campagne de Marc Ravalomanana. Il confirme toutefois de grosses différences de résultats entre ceux de la Céni et les leurs. Mais dit-il, « nous ne déstabiliserons pas l'institution dans la proclamation de ses résultats provisoires. »

Côté Andry Rajoelina, la réaction s'est faite par un tweet : « La population malagasy a montré sa soif de démocratie. Félicitations à tous ceux qui ont voté. J'appelle maintenant à un large rassemblement pour sauver Madagascar. Néanmoins, je soutiens la vraie démocratie et je regrette que le traitement des résultats par la #CENI n'ait pas été transparent. Cela ne nous empêchera de gagner, avec vous tous, et rendre sa fierté au peuple malagasy. »

En savoir plus

Rajoelina et Ravalomanana au second tour

Chaque camp affute déjà ses armes en vue de l'affrontement ultime prévu le 19 décembre. Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.