17 Novembre 2018

Cote d'Ivoire: "Futurallia" 2018 - Soutenir les PME pour impulser la croissance

Cette 22ème édition enregistre la présence de 650 participants originaires d'une trentaine de pays.

Il était attendu depuis quelques semaines,"Futuralia" a effectivement pris ses quartiers le jeudi 15 août dans un réceptif hôtelier de Tunis. Espace privilégié de rencontres et d'échanges entre acteurs économiques d'Afrique, d'Europe, Asie... , cette 22ème édition s'est ouverte sous la présidence de Youssef Chahed, chef du gouvernement tunisien qui a souligné l'importance d'un tel évènement pour son pays dans un contexte qu'il a lui-même qualifié de difficile, conjoncturel.

Pour lui, l'initiative de ce "Futurallia" en Tunisie sonne comme un encouragement à poursuivre les efforts et les réformes engagées. «Nous avons gagné 8 places dans le classement des pays sur le climat des affaires ; nous investissons dans la sécurité ; le code d'investissement est de plus en plus attractif... », s'est-t-il réjoui avant d'indiquer qu'en 2019, un pas important sera franchi dans le mix énergétique de la Tunisie grâce à la production de 1000 Mw d'énergie éolienne. Mais, par-dessus tout, le chef du gouvernement tunisiena reconnu la nécessité de soutenir les entreprises afin que celles-ci puissent non seulement créer de nouveaux emplois à travers l'innovation technologique, mais aussi que les l'entreprenariat jeune prenne son envol. D'où, l'intérêt de regarder de plus près les problèmes des Pme.

De Françoise Vilain (présidente de Futurallia-France) à HamdiTabbaa, (président de la fédération des hommes d'affaires arabes) en passant par François Asselin et Jean Baptiste Lemoyne, respectivement président de Cpme-France et secrétaire d'Etat français auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, tous s'accordent à dire que,sans la réussite des Pme dans le secteur marchand, aucun pays ne peut réussir économiquement. En clair, de la bonne santé des Pme dépend l'état de santé des économies en général et africaines en particulier. D'autant plus que constituant à peu près 90% du tissu économique des pays africains, elles constituent pour ces derniers, un levier de croissance important. Ainsi, ce "Futurallia tunisien" s'offre comme un espace d'opportunités.

Plus de 650 participants en provenance d'une trentaine de pays issus de secteurs d'activités aussi divers que variés échangent au cours de ces 2 journées que va durer ce forum. Au total, 8000 rencontres B to B sont prévues. Plusieurs entreprises ivoiriennes et organisations y prennent part, à l'instar de la Fipme et le réseau national des agro-transformatrices de Côte d'Ivoire avec sa marque « Les précuits Glp ». Pour Coulibaly Alimata, présidente de ce réseau, "Futurallia" est un espace de débouchés. « Nous avons échangé avec un distributeur. Nos produits sont améliorés et donc exportables. Nous voulons nous faire connaître en dehors de la Côte d'Ivoire et Futurallia nous offre cette opportunité » se félicite-t-elle. Quant à la Fipme et son 1er vice-président, Moussa Elias Diomandé, elle entend mettre ces 2 jours à profit pour tisser des partenariats.

Cote d'Ivoire

Elections partielles - Contestation des résultats à Grand-Bassam

Les résultats des élections municipales et régionales partielles de dimanche sont tombés. Le… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.