18 Novembre 2018

Angola: Le design et les traditions ancestrales

Invité dans le cadre du pré-festival soul power ,dont la 5èm édition s'est tenue du 15 au 17 Novembre en République du Congo, la designer Marocaine Ghizlane Ouazzani a rendu hommage aux traditions des tisserands marocains et Ceux du royaume Kongo d'antan, en reliant la laine, matière favorite de ses créations, et le raphia, tissu principalement utilisé par les peuples du bassin du Congo depuis le XVI èm siècle, lit-on sur Africanews.

Grâce à son concept so wool, Ghizlane Ouazzani tente de tisser des liens avec la culture de cette terre congolaise qui l'a reçu pour une exposition riche en couleur.

"C'est la première fois que je teste le raphia, le raphia du Congo,c'est plus un challenge d'introduire ce fameux raphia à l'intérieur de la laine." Confie-t-elle. De la laine produit de son propre bétail, car les techniques de feutrage de la designer font appel aux matières cent pour-cent bio, pour rester toujours aussi proches des méthodes ancestrales des tisserands marocains. Parmi les ingrédients qui concourent à la réalisation de ses œuvres, figures en bonne place l'eau, le savon à l'huile d'olive, le tout couronné par des frottements qui créent la fibre.

Réunis en atelier au bord de l'océan atlantique à Pointe-Noire, en compagnie de quelques amis et apprentis du design, c'est de Coeur joie que Ouazzani a partagé tout ce savoir-faire, au grand bonheur des participants. Dans ce cadre détendu et agréable, même les enfants ont pris plaisir à s'y atteler. Lors de son exposition à l'institut français de Pointe-Noire, le public a découvert l'air médusé, les œuvres textiles de Ouazzani qui habillent, subliment murs et sols.

Angola

Plus de 1.000 étrangers illégaux expulsés

1.110 citoyens étrangers ont été expulsés de l'Angola la semaine dernière par le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.