19 Novembre 2018

Sénégal: Le FONSIS a généré 300 milliards d'investissements en quatre ans d'exercice

Le Fonds Souverain d'Investissements Stratégiques (Fonsis) emprunte la bonne direction au vu du bilan de ses quatre premières années d'existence.

L'ensemble des actions dans lesquelles le FONSIS s'est engagé ont mobilisé 300 milliards d'investissements dans le pays, en fonds propres et en dettes.

La révélation a été faite par Ibrahima Kane Directeur Général du FONSIS, dans le cadre d'un séminaire de mise à niveau sur le capital investissement ou Private Equity, défini comme une prise de participation en capital dans des entreprises généralement non cotée, organisé, le samedi 17 novembre à Saly-Portudal (Mbour), à l'intention des membres du Collectif des Journalistes Economiques du Sénégal (Cojes).

M. Ibrahima Kane de préciser que sur cette enveloppe, le FONSIS a un effet de levier de un pour 14. « Pour un franc de l'Etat du Sénégal investi par FONSIS, on a levé 14 fois le montant pour nos projets ».

Sur cette lancée, Serigne Dame Diakhoumpa, Directeur Administratif et Financier et en charge des PME au FONSIS d'y ajouter qu'avec 7,9 milliards de F Cfa de l'Etat du Sénégal, le Fonds a généré 154 milliards de F Cfa d'investissement pour neuf projets opérationnels sur 33 validés par le Conseil d'Administration.

Sur cette dynamique, M. Diakhoumpa confie que sur 31 milliards de F Cfa d'engagement à investir sur les 33 projets en question, 5,11 milliards ont déjà été décaissés et 26 milliards de F Cfa restent à être décaissés.

Lors de ce face-à-face avec les hommes de médias, il a été précisé que le Fonds travaille sur un pipeline de 26 projets.

Au-delà de ce portefeuille de projets, le Fonds a également des activités au bénéfice des PME à travers deux sous-fonds dans lesquels FONSIS a investi. Il s'agit du fonds « Teranga Capital » et du « Fonds PME FONSIS-SAED » qui ont déjà investi dans une dizaine de PME.

M. Pape Demba Diallo, Directeur exécutif au FONSIS, Responsable du Processus d'investissement en charge du Numérique, des Services, des Infrastructures et de l'Industrie de rappeler le rôle du FONSIS comme investisseur stratégique de l'Etat et gestionnaire du fonds pour les générations futures.

Sur ce point, M. Diallo a rappelé la décision du chef de l'Etat, Macky Sall de leur confier ce fonds pour les générations futures dans lequel sera versée une part significative des revenus du pétrole et du gaz.

M. Kane, pour sa part, inscrit ces résultats cités plus haut dans la mission de fructifier l'actif et les avoirs de l'Etat, de provoquer une accélération de la mise en œuvre de ses projets stratégiques, d'investir massivement auprès des entreprises et des PME avec comme objectif la création de valeurs et d'emplois pour le pays.

« Le rôle du FONSIS est de jouer sa partition en tant qu'investisseur en capital et de faire effet de levier pour qu'un franc investi de la part des ressources du Sénégal puisse rapporter et provoquer un développement d'investissement dix à vingt fois supérieur pour notre économie ».

Des sociétés d'exploitation d'infrastructures en réalisation ou déjà créés

L'économie sénégalaise est frappée d'un gap de financement et 2000 à 5000 milliards d'investissement global par an sont nécessaires pour atteindre un objectif de croissance de 7% par an à l'horizon 2025, puis 10% par an jusqu'en 2030 à l'exemple des USA qui investissent 22% de PNB, de Singapour 27% ou de la Chine 45%.

Cela inclut des investissements dans le domaine des infrastructures, de l'énergie, du transport, de la distribution d'eau, du traitement des déchets, de l'industrie, des ressources naturelles...

Le directeur exécutif du FONSIS , chargé de Levée de Fonds, Energie et Mines, M. Mamadou Mbaye estime que pour combler ce retard, il est à initier des projets via un fonds d'investissement stratégique qui apporte des ressources en pré développement et noue des partenaires de co-investissement avec le secteur privé, « rôle moteur de l'investissement capital ».

C'est dans ce cadre que le FONSIS s'est vu confié le développement de sociétés d'exploitation pour certaines des infrastructures qui sortent de terre ou en réalisation à Diamniadio, les autoroutes, entre autres, et qui ont un impact sur l'économie sénégalaise.

Selon le Directeur général du Fonds, le FONSIS a déjà reçu, par décret, certains actifs et biens pour discuter avec l'Etat et de mettre en œuvre sa politique de création de sociétés d'exploitation de ces infrastructures qui ont été déjà financées.

En prélude de cette rencontre avec les journalistes économiques, le projet POLIMED, une belle réussite du FONSIS, initié au sein de l'hôpital de Mbour a été visité.

Un projet qui selon, M. Pape Demba Diallo, a nécessité un investissement d'environ un milliard de F Cfa et qui a permis de construire un bâtiment et d'acheter des équipements d'imagerie médicale (scanner, radio, endoscopie...) au service des populations.

Un modèle que le FONSIS prévoit de répliquer dans d'autres régions et secteurs dans le pays notamment dans l'agriculture.

Dans le cadre de la ZES de Sandiara, M. Boubacar Diatta, chargé d'investissements, fait savoir que le FONSIS a travaillé en tandem avec la mairie de la localité pour mettre en place une société qui investit dans l'infrastructure devant attirer des opérateurs. Ce sera dans le cadre d'un type d'infrastructures d'opération ou infrastructure d'affaires.

A l'en croire, plus de 100 milliards d'investissements privés sont attendus à Sandiara, pour 60 entreprises prévues sur 100 ha avec une vocation industrielle.

Et d'ajouter que 38 entreprises dont trois déjà installées avec comme objectifs principaux la création de valeur, d'emploi, l'import-substitution et l'exportation. « L'inauguration de la première phase est prévue dans le premier trimestre de 2019 ».

Le FONSIS a mis 50 millions dans la société de gestion qui prévoit une augmentation du capital à un milliard de F Cfa.

Pour rappel, le FONSIS est une initiative du Président Macky Sall pour soutenir l'investissement productif dans les projets stratégiques et les PME, en faisant jouer à l'Etat son rôle de développeur du patrimoine national, au-delà de celui d'acteur régalien et de régulateur.

Le FONSIS a été constitué le 29 juillet 2013, en société anonyme d'un capital initial de 3 milliards de FCFA, entièrement détenu par l'Etat du Sénégal.

Sénégal

Le secteur privé réaffirme ses engagements pour la réalisation du PSE 2

Le secteur privé national a réaffirmé son engagement à accompagner l'État… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.