19 Novembre 2018

Soudan: Libération de 84 otages de trafiquants d'êtres humains à Kassala

Kassala — Une force conjointe du Service de la sécurité nationale et du renseignement, des forces armées et du secteur opérationnel de Kassala a réussi dimanche à libérer 84 otages étrangers parmi les quels 51 filles, ils étaient détenus par des trafiquants.

Suite à des informations précises, la force se déplaçait vers la forêt de Kray Dreir dans un village rural situé à l'ouest de Kassala , elle siégeait la zone, puis elle entrait en conflit avec les ravisseurs avant de pouvoir contrôler la situation sans faire de victimes des deux côtés, la force commune a pu arrêter dix des accusés et la libération des otages.

Le brigadier général Alam Eddin Méshi, directeur de sécurité et de renseignement de l'État de Kassala a déclaré que ce processus confirme la vigilance des services de sécurité et la force commune pour protéger les frontières et la sécurité de l'État.

Le brigadier général Alam Eddin a déclaré que les 84 otages âgés pas plus de 30 ans vivaient dans une situation humanitaire déplorable: ils ont été soumis à la torture et à de graves violations pendant une durée variant de deux mois à dix jours avant que la force ne puisse les libérer.

Il a appelé la communauté internationale à jouer son rôle d'appui logistique au gouvernement soudanais et à l'État de Kassala pour les inciter à poursuivre leurs efforts en matière de lutte contre la traite des êtres humains et la migration clandestine. Le rôle que joue le Soudan au nom de la communauté internationale vaut mieux de l'orienter dans les processus de développement et de reconstruction.

Soudan

Oussama rencontre l'envoyé spécial allemand pour la prévention des crises

 Le ministre d'etat au ministère des Affaires étrangères M. Osama Faysal, a rencontré… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sudan News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.