19 Novembre 2018

Egypte: La guerre des réseaux sociaux fait rage entre l'armée et les terroristes

En Egypte, les réseaux sociaux sont un champ de bataille où « Wilayet Sinaa », le groupe Etat islamique du Sinaï, et l'armée égyptienne se livrent à un conflit virtuel.

Dernier épisode en date: la publication sur internet d'une nouvelle vidéo de propagande de l'organisation terroriste.

La vidéo a été publiée vendredi. Elle comprend des images d'attentats contre l'armée et les forces de l'ordre dans le nord-Sinaï. On voit y des véhicules militaires détruits par des roquettes ou des mines, des attaques contre des positions de l'armée et de la police ainsi que l'assassinat de soldats en permission.

La vidéo montre aussi les jihadistes à l'entraînement et durant des briefings tactiques sur les opérations à venir.

Mais la séquence qui a le plus retenu l'attention des experts est un passage où on entend, en voix off, un discours de l'émir de « Wilayet Sinaa », Abou Oussama al Masri, et la lecture sur un bandeau au bas de l'image « accueilli par Allah », la formule islamique pour dire « décédé ».

Abou Oussama avait été notamment accusé d'être le cerveau de l'attentat dans le Sinaï contre l'Airbus de la compagnie de charter russe Metrojet qui avait fait 224 morts en octobre 2015.

L'armée sur les réseaux

Cette vidéo est-elle liée aux déclarations du chef d'état-major égyptien la veille ? Sûrement. Le général Mohamad Farid avait annoncé en effet la réussite d'une opération commando pour éliminer des éléments terroristes dans le Sinaï.

Les autorités militaires n'ont pas donné plus de détails sur les réseaux sociaux afin de les consacrer entièrement aux premières grandes manœuvres militaires arabes communes en Egypte et l'ouverture d'une exposition d'armement au Caire.

Depuis le début de la grande offensive militaire dans le Nord-Sinaï, au début de l'année et qui implique 60 000 hommes, le porte-parole militaire a publié une trentaine de communiqués et de vidéos sur les réseaux sociaux.

On y voit les opérations de l'armée dans le Nord-Sinaï avec des images de bombardements aériens, d'attaques de blindés et de cadavres floutés de terroristes.

Informations confidentielles sur le net

Les réseaux sociaux sont également le lieu de nombreux commentaires sur cette guerre virtuelle autour du Nord-Sinaï et les experts y sont de plus en plus présents.

Spécialistes des opérations militaires ou du renseignement, ces experts égyptiens, israéliens ou occidentaux publient des informations souvent confidentielles sur le déroulement de cette guerre de faible intensité, mais guerre néanmoins.

On y voit les nouveaux types d'armes utilisées par les uns et les autres et on y lit aussi des analyses des tactiques et stratégies de l'armée et de « Wilayet Sinaa ».

Leur conclusion : l'armée s'adapte trop lentement à cette guerre asymétrique tandis que le groupe terroriste n'arrive pas à trouver la parade face aux opérations massives menées contre lui.

Egypte

Les CVR sont indispensables pour une meilleure intégration régionale en Afrique du Nord

Présentation au Caire d'un rapport de la CEA sur le potentiel des chaînes de valeur régionales Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.