18 Novembre 2018

Afrique de l'Ouest: Accès à l'énergie en Afrique de l'Ouest

Le forum du 45e anniversaire de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), a pris fin, le jeudi 15 novembre 2018 à Lomé, capitale de la République togolaise. Plusieurs recommandations ont été formulées à l'issue des deux jours de travaux, afin d'accroître le taux d'accès de la population de la zone UEMOA à l'énergie notamment solaire.

Après deux jours de réflexion sur le thème «L'énergie solaire dans l'économie des pays de l'UEMOA : état des lieux, enjeux et politiques», les participants au forum des 45 ans de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) ont formulé plusieurs recommandations visant à améliorer le taux d'accès à l'énergie par les populations de l'UEMOA.

Il s'agit notamment, de la mobilisation des ressources, de l'harmonisation de la réglementation, de la standardisation mais aussi de la duplication des bonnes expériences dans les autres pays. Les experts ont, également suggéré un soutien du secteur privé en termes de renforcement de capacité dans la formulation de projets et la nécessité d'associer les banques commerciales dans l'exécution des projets.

Le président de la BOAD, Christian Adovelande, a d'abord salué la qualité des recommandations avant de rassurer que de concert avec la BCEAO, les institutions vont saisir les instances de décision pour leur mise en œuvre. Mais d'ores et déjà, il a confié que certaines préoccupations peuvent trouver des réponses immédiates.

« Pour ce qui est de la mobilisation des ressources par exemple, nous allons travailler avec les différentes institutions qui ont intervenu.

Quant à la duplication des expériences, nous l'avons déjà fait dans certains secteurs comme la finance, l'artisanat, les PME et dans la même démarche, nous pouvons le faire aussi sur les énergies renouvelables», a expliqué M. Adovelande.

Le Premier ministre de la République togolaise, Selom Komi Klessou, a félicité la BOAD pour ses œuvres en faveur d'un développement équilibré des Etats de l'espace UEMOA et la concrétisation de l'intégration économique de l'Afrique de l'Ouest.

De la nécessité d'agir

«L'accélération de la transition énergétique constitue une formidable opportunité pour le développement socioéconomique durable de l'Afrique. Le thème retenu est évocateur et nous interpelle tous.

L'accès à l'énergie propre, résiliente, à coût abordable, demeure l'alpha et l'oméga du développement de nos pays mais aussi un moyen efficace de lutte contre la pauvreté», a souligné le Premier ministre du Togo.

Alors que plus de 600 millions d'Africains n'ont toujours pas accès à l'électricité, a-t-il soutenu, il est une évidence que les énergies renouvelables et plus particulièrement l'énergie solaire, constituent des solutions viables à la résolution de cette problématique qui coûte aujourd'hui entre 2 et 4% du PIB par an.

C'est pourquoi, le chef du gouvernement togolais a estimé qu'au-delà des questions économiques, l'absence d'énergie se fait ressentir dans la vie quotidienne des populations que ce soit dans l'éducation, l'accès aux soins de santé de qualité ou la sécurité.

Même si des efforts ont été consentis ces dernières années par les Etats africains, Selom Komi Klessou a laissé entendre qu'il est temps d'agir afin d'accroître le taux d'accès à l'énergie. «Si nous voulons atteindre les objectifs des ODD (Objectifs de développement durable) à l'horizon 2030, il faut mettre un accent particulier sur l'accès à l'énergie de tous les ménages.

J'exhorte, donc tous les acteurs du secteur des énergies renouvelables à œuvrer davantage, pour que tous ensemble nous relevions le défi de l'amélioration de l'accès à l'énergie et celui du développement durable résilient qui intègre les impératifs de la lutte contre le changement climatique», a-t-il lancé.

Lors de la cérémonie de clôture du forum, la BOAD a remis les prix aux lauréats des concours de start-up de photographie revenus respectivement à Yao Azoumah du Togo (30 millions de francs CFA) et à Eliasaph Dissana du Mali (5 millions de francs CFA).

Burkina Faso

Planification familiale - Sénégal, Burkina Faso et Côte d'Ivoire cités en exemple

Le Sénégal, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont été cités en exemple, lors… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.