19 Novembre 2018

Cote d'Ivoire: 5e conclave - Le Raci veut mieux s'organiser

Le Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (Raci) a tenu le dimanche 18 novembre, au palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, son 5e conclave.

Ce fut l'occasion pour son président, Kanigui Soro Mamadou et ses camarades de réfléchir sur plusieurs questions portant sur l'avenir de ce mouvement. Mais aussi sur la vie de la nation. Pour cette rencontre, le thème retenu est : « Côte d'Ivoire, construire un État de droit ».

Au cours de la cérémonie d'ouverture, Kanigui Soro Mamadou a annoncé la volonté des députés proches du Raci de créer, dans les prochains mois, un groupe parlementaire.

« Les parlementaires de notre mouvement ont exprimé, récemment, au président d'honneur, Guillaume Soro, leur volonté de créer un groupe parlementaire baptisé "Rassemblement" en vue de le soutenir, le cas échéant », a-t-il affirmé.

Il a aussi souhaité que les conclaves du Raci se transforment désormais en congrès, avec une périodicité et un contenu nouveau.

« Si le conclave devient un congrès, nous proposerons au président d'honneur d'aller à un congrès en avril prochain et d'envisager l'institution d'une assemblée générale ordinaire pour garder un contact permanent avec les militants », a-t-il poursuivi.

Il a également lancé un appel à l'endroit de Guillaume Kigbafory Soro, président de l'Assemblée nationale, représenté à la cérémonie par Mme Trazéré Célestine, une des vice-présidentes de l'institution. « Président Guillaume Soro, le devoir vous appelle.

Il urge que vous posiez, dans les meilleurs délais, un acte fort et sans équivoque pour libérer l'opinion nationale et internationale en vous portant candidat à l'élection présidentielle de 2020. Le peuple attend cela de vous », a-t-il déclaré.

Faut-il le souligner, le palais des congrès du Sofitel hôtel Ivoire a refusé du monde au cours de ce 5e conclave qui a enregistré la participation de quelques partis politiques nationaux.

Notamment, le Pdci-Rda représenté par une forte délégation conduite par Kamagaté Ibrahim, secrétaire exécutif, chargé de la jeunesse ; le Front populaire ivoirien (Fpi) représenté par Konaté Navigué et l'ex-ministre Anzoumana Moutayé, ex-président du Mfa.

Plusieurs autres hommes politiques venus de la Guinée, du Sénégal, de la République du Congo ont également pris part à la rencontre. Tous ont exprimé, les uns après les autres, leur soutien sans faille au Raci et à son président d'honneur, Guillaume Soro.

Cote d'Ivoire

Adjoumani après l'interview sur France 24 - « Ce que bédié va regretter le plus »

Ci dessous une interview du président de « Sur les traces d'Houphouët Kobenan Kouassi Adjoumani… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.