19 Novembre 2018

Sénégal: La Fondation BOA-SENEGAL va davantage équiper les régions pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

Photo: BOA SENEGAL
Ceremonie de remise de matériel de dépistage contre le cancer du col de l’utérus par la Fondation BOA-SENEGAL, le vendredi 16 novembre 2018 a Dakar

La Fondation BOA-SENEGAL va davantage équiper les centres de santé qui sont dans les régions.

L'information a été donnée par son président, M. Alioune Ndour Diouf, en marge d'une rencontre-bilan tenue le vendredi 16 Novembre à son siège à Dakar.

M. Diouf confie que, la Fondation, depuis sa création, a engagé 500 millions de F Cfa dans les domaines de la santé et de l'éducation.

Elle compte maintenant accentuer ses interventions dans la lutte contre le cancer, notamment sur celui qui touche le col de l'utérus, du fait des ravages que cette maladie cause au Sénégal.

Un choix qui a tout son sens du moment qu'au Sénégal, confie le directeur de cabinet du ministère de la santé et de l'action sociale, M. Aloïse Diouf, près de 1800 nouveaux cas ont été recensés en 2017 avec une mortalité d'environ 70%, due essentiellement à un diagnostic tardif.  « Le cancer du sein et du col de l'utérus sont les plus fréquents au Sénégal », ajoute-t-il.

Malgré la percée du cancer du sein et de l'utérus qui demeure un véritable problème de santé publique, de par sa fréquence, sa mortalité et sa pesanteur économique, les autorités sénégalaises sensibilisent sur la prévention, notamment la vaccination contre le virus du Papillome humain (HPV), le dépistage et la prise en charge précoce des lésions précancéreuses.

Selon le président de la Fondation BOA-SENEGAL, cette option d'équiper des structures de santé situées dans les régions va permettre aux populations de résoudre l'équation du déplacement, lorsqu'il s'agit d'aller se soigner ou se faire consulter.

Pour matérialiser son option, du matériel a été symboliquement remis à des centres de santé de Dakar et Mbao mais aussi Ziguinchor et Kédougou, lors de cette soirée-bilan.

« Dans les années à venir, nous allons augmenter le nombre de kits mis à la disposition des populations mais surtout en milieu rural », a confié M. Diouf.

Il a ainsi rappelé que depuis 2014, la Fondation BOA-SENEGAL a fait un don de kit de dépistage et de traitement pour les lésions précancéreuses du col de l'utérus aux hôpitaux de Ourossogui, Aristide Le Dantec, Roi Baudoin, Fatick et Kaffrine.

A cela, s'ajoute le don d'une unité mobile de dépistage et de traitement au profit de la Jeune Chambre Internationale.

Sans oublier la construction et l'équipement d'un centre de dépistage et de traitement à Pire.

Le directeur de cabinet du ministère de la santé, place cette action de la fondation BOA-SENEGAL dans le cadre de nombreuses actions entreprises pour améliorer l'offre de dépistage et de détection précoce des cancers du col de l'utérus à l'échelle nationale.

Des actions qui, selon M. Aloïse Diouf, participent au renforcement du système de soins sur le dépistage et la prise en charge des lésions précancéreuses du col utérin à travers la formation des prestataires et la dotation en équipements.

Il a rappelé l'option de la prévention primaire du cancer du col de l'utérus prise avec l'introduction au Sénégal, depuis le 31 octobre 2018, dans le Programme élargi de vaccination (Pev), du vaccin contre le Virus du papillome humain (Hpv) chez les filles âgées de 9 ans.

En savoir plus

La Fondation BANK OF AFRICA en croisade contre le cancer du col de l'utérus

La BANK OF AFRICA a, depuis quatre ans, fait de la lutte contre le cancer du col de l'utérus sa priorité.… Plus »

Copyright © 2018 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.