19 Novembre 2018

Tunisie: La musique suit son cours

Le projet à vocation sociale, éducative et culturelle a été dirigé par «Kamel Lazaar Foundation», en collaboration avec «Kammerphilharmonie Bremen». Une initiative de taille qui diffère de ce qu'ont connu les établissements éducatifs tunisiens. Il ne s'agit pas seulement d'un club de musique, ou de cours d'un professeur spécialiste en éducation musicale, mais d'intégrer un orchestre musical junior au sein de l'établissement dirigé par le maestro Mohamed Lassoued, qui est aussi le directeur de la Troupe nationale de musique. Le projet fut impactant en quelques mois.

Genèse d'un orchestre de collégiens

«Futur Lab Tunisia» ou «Le Laboratoire du futur» n'a pas été créé en Tunisie. Il s'agit d'un projet importé, d'origine allemande, conçu par «Zukunftslabor» et «Kamel Lazaar Foundation» et qui bénéficie du soutien du ministère des Affaires étrangères allemandes. Né à Brême en Allemagne, il y a 10 ans, sous la houlette de l'orchestre de renommée mondiale de musique classique «Die Deutsche Kammerphilharmonie Bremen», le projet s'est avéré efficace et particulièrement impactant. Le «Kammerphilharmonie Bremen» est un organisme à vocation culturelle, structuré comme une entreprise. Le projet a pour principal but de s'installer dans un village, ou un quartier défavorisé. La fondation assiste un jour à un de ces concerts en Allemagne, et entame des négociations pour exporter le projet à Tunis, une destination qui jouit d'un environnement propice à son évolution.

Avec le soutien du ministère des Affaires étrangères allemand et le soutien du ministère de l'Education tunisien, les initiateurs ont lancé un appel à candidatures pour les collèges sur le Grand-Tunis, puis à La Manouba en précisant les critères spécifiques recherchés, propres au quartier, à savoir : le lieu doit être bénéficiaire d'espaces d'emménagement pour en faire une salle de concert et de répétition. Et c'est finalement le collège «Ibn-Khaldoun» à La Manouba qui a été choisi. Il est situé dans un quartier doté d'une maison des jeunes inactive. «Kamel Lazaar Foundation» s'est associée à l'Orchestre symphonique tunisien dirigé par Mohamed Lassoued, chef d'Orchestre et directeur artistique du projet.

Evolution fulgurante

Le projet a commencé à prendre de l'ampleur depuis un peu plus d'un an, en initiant les élèves aux instruments et à la chorale; en décembre 2017, ils avaient déjà donné un concert au Centre culturel d'El Menzah 6. Les musiciens de l'OST sont partis à la rencontre des élèves apprentis. Ils les ont fait participer à des ateliers, leur ont appris des anecdotes, les ont familiarisés à l'univers musical. Kenza Zouari, chargée de communication du projet, mentionne : «Il faut dire qu'aussitôt on s'est heurté à des difficultés de taille, qui nous ont contraints de poursuivre la formation en dehors du collège. On a été délocalisé à la Maison des jeunes, à quelques mètres du collège pour pouvoir terminer ce qu'on avait entamé. Sans l'aide de Majd Khalfaoui, directeur de la maison de jeunes, on n'aurait pas pu accomplir ce qu'on avait commencé».

Un travail considérable qui a abouti à un concert d'inauguration organisé le 9 juin 2018, en présence du ministre des Affaires culturelles tunisiennes au centre «Mahmoud-Messaadi» et grâce au soutien de Hatem Ben Salem, ministre de l'Education. Tout de suite après, les travaux ont continué toujours au sein de la maison des jeunes, pendant l'été, malgré la réticence de quelques parents qui n'étaient pas à l'aise de voir leurs progénitures s'adonner à des activités en dehors du collège. Mais la majorité ont tenu bon et pendant la rentrée scolaire, énormément de curieux se sont renseignés et beaucoup ont rejoint l'aventure, munis de leurs instruments : oud, guitare, percussion, violon, violoncelle, flûte, etc. Plus les adeptes étaient nombreux et davantage le projet devenait fructueux.

Concrétisation

Le projet a pris la forme actuellement d'un échange culturel d'ampleur : les élèves du collège «Ibn-Khaldoun» sont partis à Brême (Allemagne) du 11 au 17 novembre pour un concert, près de 18 en tout ont été sélectionnés : 12 filles, et 6 garçons avec les musiciens de l'Orchestre national tunisien, les musiciens allemands présents sur place du «Kammerphilarmonie» et les élèves allemands et tunisiens. Ils ont fusionné tous pour un concert organisé dans la ville de Brême dans la soirée du 16 novembre. Le voyage d'une vie pour les collégiens d'«Ibn-Khaldoun» et une coopération enrichissante pour les jeunes virtuoses allemands.

Interrogé quant à l'impact social de cette expérience sur les élèves et leur entourage, Mohamed Lassoued, directeur artistique, souligne l'impact social d'un tel projet sur le quotidien des élèves qui, selon lui, sont devenus plus calmes, attentifs pendant les cours, plus réceptifs et disciplinés, d'après les remarques également du corps enseignant de l'établissement. «Une telle expérience stimule la fibre artistique des jeunes, les rapproche, les aide à s'évader, leur offre l'opportunité de faire de la musique. Ils sont valorisés. La musique éduque et influe positivement sur leur vie grâce à "Futur Lab". L'expérience s'achèvera sur les chapeaux de roues en Allemagne; eux, qui ne sont jamais sortis de leur quartier, se retrouveront en Europe pour un concert». Il poursuit : «Ils avancent et connaîtront des familles étrangères qui les hébergeront. Sur tous les plans, cette activité leur laissera des traces indélébiles à vie».

Un concert de fin d'année sera organisé le 18 décembre au Centre culturel d'El Menzah 6. Les ateliers se poursuivront, et contiendront une activité qui initiera les élèves à l'écriture. Des ateliers pour 2019 qui draineront toujours autant de nouveaux adhérents.

Tunisie

Un jeune Tunisien surdoué derrière «mywikigenius.com»

Né le 7 juillet 1994, à Nabeul, M'hamed Ben Moussa obtint son baccalauréat section… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.