19 Novembre 2018

Congo-Brazzaville: Union africaine - Une centaine de jeunes suivent une formation de corps de volontaires à Kintelé

La ville de Kintelé, située à quelques encablures de Brazzaville, abrite du 19 au 30 novembre prochain la 9e session de formation pré-déploiement du corps de jeunes volontaires de l'Union africaine (UA).

Une centaine de jeunes venus des différents pays de l'UA dont quinze de la République du Congo, pays hôte, bénéficient de cette formation qui leur permettra d'être déployés dès l'année prochaine, selon leurs profils, dans un pays donné pour exercer le volontariat. En effet, lancé en décembre 2010, le corps des Jeunes volontaires de l'UA est un programme de développement qui a pour objectif principal de déployer des jeunes âgés de 18 à 30 ans d'origine africaine et de la Diaspora, possédant des profils académiques et professionnels variés, pour réaliser des projets sur le continent africain.

Ainsi, la cheffe de la Division de la jeunesse de l'UA, Prudence Ngwenya, a encouragé les jeunes au brassage entre eux et au panafricanisme, car le développement de l'Afrique dépend, a-t-elle indiqué, de cette couche sociale. La ministre congolaise de la Jeunesse et de l'éducation civique, Destinée Hermella Doukaga, a, quant à elle, souligné que l'organisation de cette 9e session par le Congo prouvait à suffisance la détermination du gouvernement à investir davantage dans les jeunes d'autant plus que la formation est une croyance en l'avenir. Selon elle, l'émergence des crises multiformes engendre de nouveaux besoins en Afrique, obligeant les Etats et les organisations régionales et sous-régionales à imaginer des stratégies susceptibles d'apporter des solutions capables de soulager les souffrances de la population.

« Aussi, tenant compte de la culture africaine de solidarité et de l'engagement de la jeunesse à servir son continent, il est de bon aloi que l'organisation régionale initie ces formations pour renforcer l'esprit de solidarité inhérent à notre culture, mais aussi pour donner aux jeunes les moyens nécessaires leur permettant d'agir en toute responsabilité », a déclaré Destinée Hermella Doukaga, précisant que grâce au volontariat et à la libre circulation de la jeunesse, l'Afrique saura atteindre ses objectifs de développement à travers le programme du corps des jeunes volontaires.

Parlant du Congo, elle a indiqué que le Corps des jeunes volontaires n'était guère une initiative nouvelle pour le pays. Depuis quelques années, le gouvernement s'attèle, a-t-elle rappelé, à créer au niveau national cette communauté des jeunes. Ainsi, la ministre de la Jeunesse et de l'éducation civique espère que la 9e session de formation qui se tient au Congo contribuera à attirer un plus grand nombre des jeunes vers ce chantier panafricain.

« Aujourd'hui, plus que jamais, nous devons rassembler nos énergies pour bâtir un monde où l'être humain doit vivre dans la dignité, à l'abri du besoin et de la peur. Le gouvernement du Congo, de concert avec d'autres acteurs de la société, a la responsabilité de s'attaquer, avec détermination et efficacité, aux problèmes des jeunes en les impliquant dans la recherche des solutions », a-t-elle conclu, annonçant la mise en place imminente du Conseil consultatif de la jeunesse dans le pays.

Briser les barrières géographiques et les tendances à l'introversion

Ouvrant les travaux au nom du Premier ministre, le ministre de l'Economie, de l'industrie et du portefeuille public, Gilbert Ondongo, s'est félicité de la décision des organisateurs d'avoir choisi le Congo pour abriter ce 9e rendez-vous juvénile panafricain. D'après lui, en lançant cette initiative en 2010, les chefs d'Etat de l'UA se sont engagés à favoriser l'émergence d'une nouvelle génération de leaders africains épris de paix et d'amour du continent, à la recherche du développement intégral de l'Afrique. Tout cela en brisant les barrières géographiques et les tendances à l'introversion. Le Congo travaille, a-t-il dit, à ce que ce rêve devienne assez vite réalité.

« L'Afrique de demain sera celle que vous voudriez qu'elle soit. Pour nous les adultes d'aujourd'hui, nous la voulons prospère, émancipée, émergente et occupant une place de choix dans le concert mondial. Cette ambition nous semble être à notre portée et plus encore de votre responsabilité. Vous serez les dirigeants africains de demain », espère le ministre d'Etat.

S'adressant aux formateurs, il les a encouragés à donner le meilleur d'eux-mêmes en apportant aux participants des connaissances nécessaires afin de les mettre devant leur responsabilité de futurs dirigeants avisés. Le Congo, tout entier, est avec vous tous, jeunes et formateurs, afin que cette session soit couronnée de succès et qu'elle profite à toute l'Afrique. « Le Congo, tout entier, est avec vous tous, jeunes et formateurs, afin que cette session soit couronnée de succès et qu'elle profite à toute l'Afrique », a rassuré le ministre Gilbert Ondongo.

Congo-Brazzaville

Forum national sur la retraite - Une occasion pour le gouvernement de restaurer la confiance des travailleurs

La réunion qui se tient du 14 au 15 décembre vise, entre autres, à définir les moyens de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.