19 Novembre 2018

Sénégal: Medina Baye - Macky Sall s'engage à accompagner les travaux d'extension de la grande mosquée

Kaolack — Le président de la République Macky Sall s'est engagé ce lundi à accompagner les travaux d'extension de la grande mosquée de Medina Baye, un projet qu'envisage de réaliser le khalife Cheikh Tidiane Niasse.

"Nous sommes prêts à vous accompagner dans vos projets pour la mosquée que nous allons venir inaugurer s'il plait au bon Dieu", a déclaré Macky Sall qui était à Medina Baye où il a rendu une visite de courtoisie au khalife et à la famille de Baye Niasse qui célèbrent à l'instar du monde musulman la naissance du prophète Mohamed (PSL).

Le président Sall s'est rappelé du temps où "élève", il venait faire la prière du vendredi dans cette mosquée et affiche "toute (sa) fierté et (sa) chance en tant que chef de l'Etat de pouvoir contribuer à des travaux concernant cet édifice religieux".

Il a remercié le bon Dieu pour cette chance d'œuvrer à la vie de la "fayda tidianiya" nom attribué à la voie tracée par Cheikh Al Islam Baye Niasse et qui "s'étend partout dans le monde grâce à son œuvre".

Par ailleurs le président Macky Sall s'est dit "très chanceux" pour avoir "la grâce" de venir à Medina Baye en ce jour de naissance du prophète Mohamed célébré avec beaucoup de bonheur par cette communauté qui accueille des fidèles en provenance de partout dans le monde.

"Des études réalisées par des chercheurs ont montré que Medina Baye fait partie des cités qui font vivre l'islam et le savoir", a déclaré le chef de l'Etat qui s'est engagé à continuer les projets d'assainissement et de voiries de la cité religieuse.

"Une cité qui accueille beaucoup de monde a besoin de se moderniser et de se doter des équipements de dernière génération pour éviter les eaux stagnantes", a ajouté M. Sall selon qui "toute œuvre dans cette cité est récompensée par Dieu".

"Le marché aussi est une préoccupation du khalife et nous allons incessamment relancer les travaux", a dit le président qui promet d'apporter "les correctifs nécessaires pour relancer ce chantier".

Selon lui, "le Sénégal doit tout à ses guides religieux comme El Hadj Omar, Cheikh Ahmadou Bamba et curieusement aucune université ne porte le nom de ces illustres hommes de Dieu". Une incongruité à laquelle l'Université Cheikh Al Islam qui sera ouverte en ce mois va mettre fin, ajoute-t-il.

Parlant des prochaines échéances électorales, il a dit s'en remettre à "la volonté divine" tout en gardant "espoir" avec les prières des chefs religieux qui incarnent l'héritage des précurseurs de la religion musulmane au Sénégal.

Sénégal

Kaolack - Un projet belge veut créer 6000 emplois pour fixer les jeunes

Le Projet d'appui à la réduction de l'émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) se fixe… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.