Gabon: L'Union Africaine souhaite le strict respect de la Constitution

Photo: WEF
Ali Bongo Ondimba, President du Gabon

Libreville — Alors que la santé du président Ali Bongo Ondimba est au centre des débats et de toutes sortes de suppositions, le président en exercice de l'Union Africaine (UA), le Rwandais Paul Kagame, a souhaité un prompt rétablissement à son homologue gabonais et a appelé « au strict respect de l'ordre constitutionnel au Gabon ».

Pour sa part, le président de la Commission de l'l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a appelé à une stabilité durable au Gabon non sans demandé aux différents acteurs politico-institutionnels au respect de la Constitution à la suite de la décision prise la semaine dernière par la Cour constitutionnelle d'introduire un alinéa à l'article 13 de la Constitution pour permettre au vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, de présider en l'absence du chef de l'Etat, un Conseil des ministres, le 16 novembre dernier.

Parallèlement, la présidence de la Commission de l'Union africaine a annoncé l'envoi à Libreville d'une mission d'information et d'écoute, dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, Moussa Faki Mahamat, s'est dit « préoccupé par certains développements en rapport avec la situation sanitaire du chef de l'Etat ».

Commentant l'attitude de la Cour Constitutionnelle, le président du Parti gabonais du progrès (PGP), Joseph Benoit Mouity Nzamba a déclaré que « le PGF constate que ce n'est pas la première fois que la Cour constitutionnelle s'arroge les droits qui sont ceux du législateur. C'est(à(dire ceux de l'Assemblée nationale et du Sénat. Donc je ne pense pas que ce soit de la responsabilité de la Cour constitutionnelle (... ). Je serai tenté de dire que c'est la tour de Pose. Ils sont en train de mettr en place tout un ensemble de stratagèmes pour éviter de déclarer ce qui bruit dans tous les coins de la république ) savoir la vacance du pouvoir (... ) ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.