Cote d'Ivoire: CPI - La défense de Blé Goudé conteste les accusations sur ses discours

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Suite du procès devant la Cour pénale internationale, de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. L'ex-président ivoirien et l'ancien leader du Congrès des jeunes patriotes sont poursuivis pour crimes contre l'humanité commis pendant la crise postélectorale de 2010-2011.

Depuis la semaine dernière, la défense tente de convaincre les juges d'acquitter les deux responsables politiques. Ce matin encore, les avocats de Charles Blé Goudé se sont intéressés à un aspect : ses discours.

C'est un aspect important du dossier de l'accusation. Le procureur soutient que les discours prononcés par Charles Blé Goudé pendant la crise ont attisé les violences. Selon Eric MacDonald, ces allocutions, même implicites, avaient un effet et incitaient à la violence, vu le contexte de tensions.

Tout l'enjeu pour les avocats de Charles Blé Goudé, c'est de démonter cet argument. Et c'est sur le ton de l'absurde qu'ils abordent cette question.

« Comment peser la force des messages de Blé Goudé ? Comment interpréter ces messages ? », s'interroge pêle-mêle Me Alexander Knoops. L'avocat dénonce, avec ironie, un « exercice arbitraire ».

Selon la défense, le procureur n'a pas pu présenter de témoin, qui affirment avoir commis des violences après avoir écouté de présumés « mots d'ordre » prononcés par Charles Blé Goudé.

Charles Blé Goudé écoute avec attention cet argumentaire. Il rejette cette image de milicien que lui attribue le procureur. A travers cette audience, il espère que ses avocats convaincront les trois juges que ses messages étaient des appels à la non-violence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.