19 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Depuis Matadi, ville portuaire - Le MCSD et Roger Muaka à la conquête de l'électorat du Kongo Central

Près de dix mille membres du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie (MCSD), venus de tous les quatre coins de la province du Kongo Central ont répondu présent à la cérémonie solennelle d'investiture du comité fédéral, des comités sectionnaires et sous sectionnaires Ville-province de Kinshasa ainsi que de la ligue des jeunes et ligue des femmes.

Dotés des emblèmes du parti: (écharpes, drapeaux et drapelets), les membres des comités installés, jouissent d'un pouvoir régalien de faire élire les candidats députés nationaux et provinciaux inscrits sur la liste du MCSD/Le Centre à la base. A cette même occasion, la cérémonie, haute en couleur, organisée à l'esplanade du complexe hôtelier Ledya de Matadi, samedi 17 novembre 2018, la veille du lancement de la campagne électorale, a tout aussi permis au parti de présenter ses candidats à la députation provinciale et nationale de la fédération du Kongo Central. Ils sont, au total, 62 candidats présentés sous des acclamations frénétiques de leur base en liesse. Ils ont été, pour la plupart, transportés et ovationnés par leur base, comme signe d'une victoire gagnée d'avance.

A la tête d'une forte délégation du directoire national en séjour de travail de quarante-huit heures à Matadi, dans le Kongo Central, le président national du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie, M. Roger Muaka Muaka, a présidé la cérémonie d'installation de la base fédérale du Kongo Central. Très exceptionnelle et unique en son genre, la cérémonie grandiose requiert un triple sens. Primo: - Inculquer le comité et gouvernement fédéral du Kongo central, par devers lui, les structures de base, les valeurs morales, idéologiques et chrétiennes du MCSD ;

Secundo:- Tenir en alerte la base du parti d'aller à l'assaut de la conquête de l'électorat du Kongo Central à moins d'un mois des élections fixées au 23 décembre 2018 ; Tertio, enfin:- Cimenter davantage la cohésion entre le directoire national et les structures de base de la fédération. Mais, au-delà de triptyque de l'événement, le MCSD tient à garder son supra de pôle position des partis politiques ayant un ancrage solide dans le Kongo Central, une province qu'il tient à gérer en toute efficience et orthodoxie à la prochaine législative issue des élections du 23 décembre 2018. Apparemment un parti jeune, de par sa création en 2008, le MCSD est en réalité une référence si pas, un modèle par ses idées novatrices qui prônent les valeurs qui ont manqué jusqu'ici au peuple congolais et à ses dirigeants. Il promet de gérer autrement le Kongo Central, en garantissant au Ne Kongo, en particulier, et au peuple congolais, en général, un mieux-être collectif.

Outre le président fédéral du Kongo Central, M. Doucet Maphangala Mabiala, entouré de tout son comité qui a réservé un accueil délirant au président national et toute son équipe, la délégation du directoire national, conduite par Roger Muaka était composée notamment, du 1er Vice-président Edmond Mavungu, de la 2ème Vice-présidente Madame Gertrude Malande, du Directeur de l'Ecole du parti Ingénieur Benjamin Ndubu, du Secrétaire général Adjoint Luzolo, du porte-parole du parti Me Hippolyte Vasika, du directeur de cabinet du président Serge Kabangu, de la vice-présidente de l'Inter fédération de Kinshasa Madame Julie Tsimba et de tant d'autres cadres du parti.

Après la lecture du Procès-verbal d'investiture, le président fédéral a, dans son mot de circonstance, plaidé pour qu'il soit construit un mausolée en l'honneur de Feu Basile Makoso Tsimba, Secrétaire fédéral, combattant de première heure et vaillant homme de terrain, mort au front pour le triomphe du parti. Et lorsque le parti aura la gestion de la province entre ses mains, il souhaite que le parti le rende immortel en lui construisant une grande école moderne qui portera son nom. Il a réitéré sa ferme volonté de continuer à défendre les idéaux du parti.

Pour sa part, le président Roger n'a cessé de marteler à ce qu'il règne la cohésion et cohabitation sincère. D'abord, des candidats entre eux, et ensuite, les candidats et leurs bases. Il a exhorté tout le monde à se serrer les coudes pour gagner haut la main, cette bataille électorale. A l'en croire, la base doit accompagner et participer à toute les activités de campagne de leurs candidats qui sont leurs ambassadeurs.

Auparavant, Maître Hippolyte a épinglé deux postulats qui ont manqué aux Congolais pour construire un Congo meilleur, fort et prospère. Il s'agit du manque d'amour du pays et de son prochain.

Comme quoi, s'il y avait l'amour du prochain et de la mère patrie, on n'aurait pas vécu toute cette théâtralisation des guerres, a-t-il conclu.

Une soirée politique de moralisation à l'éducation civique de tous les candidats, organisée à l'Hôtel Victoria de KinKanda a bouclé le séjour du président national à Matadi.

Congo-Kinshasa

L'épidémie à virus Ebola franchit le cap de 303 décès

La dixième épidémie à virus Ebola sévissant en République démocratique… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.