Guinée: Programme INTEGRA - Priorité à l'entreprenariat et à l'emploi des jeunes au pays

communiqué de presse

Le Gouvernement de la République de Guinée et l'Union européenne ont officiellement lancé le Programme d'appui à l'intégration socioéconomique des jeunes en Guinée, INTEGRA, ce lundi 19 novembre à la Bluezone de Kaloum à Conakry.

La cérémonie de lancement a eu lieu en présence du Premier Ministre Kassory Fofana ainsi que des représentants des trois agences de mise en oeuvre, le Centre du commerce international (ITC), l'Agence belge de développement (Enabel) et la Coopération allemande (GIZ).

Le programme financé par le Fonds fiduciaire de lutte contre la migration irrégulière, fonds de la Valette, vise à créer 15 000 emplois pour les jeunes de Guinée en quatre ans. L'une des plus grandes priorités du pays consiste à accroître les capacités du secteur privé, à créer des opportunités économiques durables qui permettront l'essor de l'entreprise et de l'entreprenariat.

Aligné sur le Plan national de développement économique et social (PNDES), INTEGRA accompagnera la création d'entreprises pour les jeunes, l'accélération des entreprises de femmes, l'amélioration des compétences à l'emploi et l'innovation en milieu rural.

La collaboration de l'ITC avec les partenaires guinéens portera notamment sur trois axes prioritaires.

De l'agriculture de subsistance à l'agro-industrie

L'intervention de l'ITC se concentra sur l'entreprenariat en milieu rural et la transformation de l'agriculture pour la rendre plus rémunératrice pour les jeunes. Il s'agira de promouvoir des chaînes de valeur orientées vers les marchés, l'amélioration de la qualité, la transformation innovante de produits agricoles et l'introduction de fermes connectées. Autant de solutions qui intègrent entre autres les technologies de l'information, les énergies renouvelables ou encore la permaculture.

Le renforcement de l'offre de formation professionnelle

Afin de mieux répondre aux besoins du marché de l'emploi guinéen, l'ITC travaillera avec l'Agence guinéenne de promotion de l'emploi au renforcement de l'employabilité des jeunes diplômés. Des formations professionnelles spécifiques au besoin des entreprises seront organisées. Ces formations donneront ensuite lieu à des stages en entreprises pour une durée de trois à six mois.

L'échec de bon nombre de start-ups est lié au manque de connaissances relatives à la gestion de l'entreprise telles que les ressources humaines, l'élaboration de plan d'affaires, la gestion des finances, la certification ou encore les divers statuts juridiques sous lesquels une entreprises peut opérer. Des formations portant sur ces thématiques seront organisées en ligne via le portail de l'Académie du commerce pour les PME ou en présentiel dans les différentes régions du pays.

L'accès au financement

L'accès au crédit et au capital reste une contrainte majeure pour les micro, petites et moyennes entreprises (MPME), non seulement lors du démarrage de leurs activités mais également pour leur croissance par la suite. D'une part, l'ITC formera des conseillers en gestion financière qui accompagneront les MPME dans la formulation de leur plan d'affaires (business plans) en vue d'améliorer leur profil de crédit; d'autre part, des fonds de démarrage seront mis à disposition des micros entreprises ou localisées dans des zones particulièrement reculées.

Financé à hauteur de 65 millions d'euros pour l'ensemble des actions définies avec le gouvernement, INTEGRA est un catalyseur des initiatives déjà existantes au niveau national en appui à l'amélioration de l'écosystème entrepreneurial du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ITC

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.