19 Novembre 2018

Ile Maurice: Festival internasional kreol - Les hôtels entrent dans la danse

«Piknik tipik», spectacles, dégustation, séance d'initiation aux jeux d'antan ou encore à la pêche artisanale... Autant d'activités que les hôtels ont parallèlement imaginées pour une immersion dans la culture créole. Ce, dans le cadre du Festival internasional kreol de l'océan Indien, organisé par le ministère du Tourisme du 16 au 25 novembre.

Tout a été mis en œuvre au sein de ces établissements pour faciliter la participation des touristes aux événements du festival. Par exemple, au Shandrani, la direction est convaincue que le festival culinaire et la régate de Mahébourg feront de beaux souvenirs aux touristes.

Pour d'autres hôtels, ce sera l'occasion d'aller en balade à vélo, à la découverte des sites et des habitants. Au Tamassa, ils ont opté pour une visite à Bel-Ombre. Au Véranda de Grand-Baie, entre le bazar et le temple, ils feront une halte pour manger mauricien ; au LUX* Le Morne, gâté par la nature, ce sera la découverte de l'histoire du site agrémentée d'une séance de pêche artisanale.

Certains hôtels comptent dédier une ou plusieurs journées à la culture créole, avec un programme composé d'exposition de produits d'artisanat, de spectacles, de dégustation de rhum, de saveurs typiques (gramme bouilli, fruits confits, dholl puri, alouda... ). C'est le cas du Club Med et du Canonnier, notamment.

D'autres ont choisi un programme s'étalant sur toute la durée du festival. Et lorsqu'ils n'accueillent pas un artiste, comme c'est le cas au Hilton où se produira Zulu, les troupes musicales des hôtels interpréteront les classiques de notre patrimoine. Au Mauricia Beachcomber, chaque soir, l'orchestre débutera le spectacle par du TiFrere et du Fanfan. Le Veranda Palmar a, lui, prévu une démonstration d'instruments typiques.

Outre de rehausser les activités incontournables comme le «sega show» et le buffet mauricien, les hôtels ont chacun cherché une petite touche d'originalité. Ici, ce sera un «piknik tipik» sur la plage. Là, une séance d'initiation aux jeux d'antan. Notamment le cerf-volant, la marelle et le Boca. D'autres encore, à l'instar du Victoria Beachcomber, placeront chaque jour à la table de petit-déjeuner des petites cartes-devinettes sur les expressions créoles.

«Les touristes sont demandeurs de produits culturels», explique Jocelyn Kwok, Chief Executive Officer de l'Association des hôteliers et restaurateurs de Maurice. «Et un festival est un moyen de mise en scène efficace de la culture. Un concentré d'activités aide à mieux souligner ce qui nous rend unique. C'est l'occasion pour le touriste d'avoir une expérience authentique complète du pays, de ses artisans, de ses artistes, de ses traditions.»

Ile Maurice

Corruption alléguée - Le Dr Domah plaide non coupable

Le procès intenté au cardiologue Dr Domah a été appelé en cour intermédiaire… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.