20 Novembre 2018

Angola: Les services de pompiers enregistrent 25 décès par noyade à Uíge

Uíge — Vingt-cinq personnes sont mortes de noyade dans des étangs, des rivières et des puits, de janvier au 20 novembre de l'année en cours, dans la province d'Uíge, sur les 26 cas enregistrés, contre 23 décès au cours de la même période antérieure 2017.

C'est ce qu'a informé mardi, à l'Angop, le chef de la Section de naufrage du Commandement provincial de Service de protection civile et pompiers à Uíge, l'inspecteur en chef Francisco Mateus, notant que sur ce nombre de noyades depuis le début de l'année à cette date, une seule personne a survécu. Les événements sont produits dans les municipalités d'Uíge, Maquela do Zombo, Negage et Quitexe.

La plupart des noyades ont été dominées par les hommes, avec 16 décès, contre 10 femmes, âgées de zéro à 85 ans.

Il a dit que durant cette période, l'effectif de la protection civile et pompière a organisé 54 conférences sur les mesures de prévention pour les rivières, les étangs et les puits, au sein de la population de la province, contre 69 autres sensibilisations de la même période antérieure de 2017.

Selon lui, il y a plus de cas de noyade dans les municipalités d'Uíge, Maquela do Zombo et Negage, dans la région.

Il a indiqué qu'actuellement, les travaux de prospection et d'enregistrement du nombre de rivières et de lagunes dans les 16 municipalités et les 31 communes de la province d'Uíge étaient développés, où davantage de cas de noyade se produisent.

La province d'Uíge a une superficie de 58.698 kilomètres carrés et une population d'un million 426 mille 354 habitants (Recensement de 2014).

Angola

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports réitère son appui au sport national

Le Ministère angolais de la Jeunesse et des Sports (MJD) a réitéré son suivi continu… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.