20 Novembre 2018

Algérie: Boumerdes - Parachèvement "bientôt" de l'étude de restauration et réhabilitation du phare Bengut de Dellys

Boumerdes — L'étude technique relative à la restauration et réhabilitation du phare Bengut, l'un des plus importants monuments historiques de la ville de Dellys (63 km à l'est du chef-lieu de Boumerdes), plus communément appelé "Bordj Fnar", sera "bientôt" achevée, a-t-on appris du directeur de la culture de la wilaya.

Cette étude, prévue à la réception avant fin 2018, vise à déterminer la situation et les procédures d'urgence à entreprendre pour arrêter la dégradation de ce monument, dont l'état a empiré suite au séisme du 21 mai 2003, a indiqué à l'APS Abdelali Koudid.

Il a souligné que cette opération de réhabilitation est tributaire, selon lui, d'une "levée de gel sur son financement", signalant des "efforts consentis en direction des parties concernées, afin de faire aboutir cette démarche".

A noter que les autorités locales , s'était engagée, lors de l'installation de la Commission de gestion de la ville de Dellys, au premier trimestre de cette année, à la mobilisation d'une enveloppe sur le budget communal ou de la wilaya, pour la prise en charge de la restauration de ce qui a été détruit de ce monument, dans le cadre d'un programme portant réhabilitation d'un nombre de monuments archéologiques de la vieille ville de Dellys.

Ce vestige historique, répertorié dans l'inventaire des biens culturels fonciers de la wilaya, résiste encore aux vicissitudes du temps sur un site pittoresque surplombant la mer, demeurant un véritable repère pour les marins désirant accoster les eaux du port de Dellys.

Selon les documents historiques en possession de la direction de la Culture de la wilaya, la construction du phare "Bordj Fnar" remonte à 1881, soit plus de 40 ans après l'occupation française de Dellys. Il se compte parmi les 25 phares érigés sur le littoral du pays de 1886 à 1954.

Baptisé du nom de son constructeur, l'ingénieur Bengut, il a été construit dans la zone des "jardins enchanteurs", le point le plus culminant par rapport au niveau de la mer. Il est limité à l'Est par le port et le secteur protégé de l'antique Casbah de Dellys et, à l'Ouest, par une vieille citadelle.

Ce phare, dont l'architecture est inspirée des minarets des mosquées, est considéré comme l'un des plus beaux du pays. D'une hauteur de 25 mètres, il fonctionnait avec un projecteur émettant des rayons lumineux d'une portée de 95 km. De nuit, ces signaux pouvaient être aperçus à partir des hauteurs d'Azeffoune de Tizi-Ouzou, (60 km à l'Est de Dellys), voire même des hauteurs d'Alger, à l'Ouest.

Le phare "Bordj Fnar" renferme, à ce jour, un précieux matériel consistant en des appareils d'éclairage de secours, un capteur électrique, un cadre circulaire pivotant sur un récipient de mercure, et autres instruments de contrôle des mouvements de rotation, d'une lampe à gaz, d'une loupe, d'une boussole, d'un paratonnerre et autre bibelots.

Opérationnel durant près d'un siècle , le phare "Bordj Fnar" s'est arrêté pour la première fois de fonctionner, dans la nuit du 22 février 1994, suite à un attentat terroriste à la bombe, dont la déflagration a fragilisé ses murs et ses fondations. La restauration de ce vestige a nécessité pas moins de six (6) années de travaux.

Après une reprise de son fonctionnement, il dut une nouvelle fois s'arrêter, le séisme du 21 mai 2003 ayant fait apparaître de grandes fissurations sur ses murs. Il demeure à l'arrêt, à ce jour.

Suite à l'arrêt définitif du "Bordj Fnar", un autre phare (de sept mètres plus haut), a été construit dans l'urgence dans son périmètre immédiat, tandis que le directeur de la culture de la wilaya prévoit un "ré exploitation future" du phare Bengut "dès le parachèvement de sa restauration et réhabilitation".

D'autre part, des associations locales, dont "La Casbah de Dellys", "Nautilus " et "Delphine", s'accordent sur la nécessité de "sauver en urgence" ce repère historique pour en faire "un musée maritime" où seraient entreposés les "trésors" marins, qui se trouvent au niveau de phare, mais également ceux détenus actuellement par des habitants de la ville de Dellys et des associations.

Algérie

Plus d'un tiers des immigrants en Europe sont surqualifiés pour l'emploi qu'ils occupent

Plus d'un tiers des immigrants en Europe sont surqualifiés pour l'emploi qu'ils occupent, pour lesquels la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.