21 Novembre 2018

Cameroun: Environnement - Le pays prépare la Cop 24

Une concertation sest tenu le 20 novembre 2018 dans l'optique de recenser les actions déjà menées dans le combat qui vise à réduire de 32% les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2035.

Le Cameroun a besoin du soutien des partenaires techniques et financiers pour arriver à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à plus de 32% à l'horizon 2035. Mais il doit au préalable montrer sa volonté de gagner ce combat. Il va le réaffirmer du 02 au 14 décembre prochain à Katowice en Pologne à l'occasion de la Cop 24. Pour préparer son plaidoyer, il se tient depuis hier à Yaoundé un atelier de clarification des rôles et responsabilités des parties prenantes à la mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national (CDN), sous la coordination de Hele Pierre, ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded).

A ses côtés aussi, des partenaires techniques et financiers notamment la GIZ. « Ce rendez-vous sera l'occasion pour nous d'aller dire ce que nous avons fait jusqu'ici. On a pris l'engagement de réduire l'émission des gaz à effet de serre à plus de 32% à l'horizon 2035 tout en gardant une chance d'atteindre l'émergence.

Entre-temps, nous avons notre contribution qui a été déclinée en idées de projets et avec les ministères sectoriels concernés nous sommes en train de les mettre en place», annonce Hele Pierre. Timothée Kagombe, coordonnateur national du CDN-Cameroun en sait également beaucoup sur les actions déjà entreprises par le pays. « Depuis l'adoption de l'Accord de Paris, des choses ont été déjà faites notamment dans le domaine de la CDN où le Cameroun a revu son engagement.

Au départ, c'était un engagement totalement conditionné sur l'appui international. Nous avons revu cet engagement dont 21% est conditionné par l'appui international et 11% par l'appui national », déroule-t-il. Des projets dans les domaines de l'agriculture, de l'élevage, de l'énergie, etc. sont aussi en train d'être développés pour atteindre l'objectif fixé.

A Katowice, le Cameroun plaidera aussi pour un accompagnement plus soutenu des partenaires. « Actuellement nous travaillons avec les partenaires techniques et financiers qui pourront permettre l'accréditation au Fonds vert climat et il faut dire que la mise en œuvre de ces engagements nécessite plus de 2000 milliards de F d'ici 2035», poursuit Timothée Kagombe.

Cameroun

Crise dans la zone anglophone - Vers de prochaines libérations

Au Cameroun, le tribunal militaire de Yaoundé a confirmé, vendredi 14 décembre, la prochaine… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.