21 Novembre 2018

Cap-Vert: Un expert onusien fait l'éloge des actions de développement et encourage davantage d'efforts en terme d'égalité de genre et de handicaps

communiqué de presse

Genève — - Les efforts du Cap Vert méritent d'être reconnus en ce qui concerne la lutte contre la pauvreté, mais davantage peut être fait pour promouvoir la participation des femmes, des personnes avec un handicap et des communautés rurales au développement politique, économique et social, a déclaré aujourd'hui un expert des Nations Unies.

A l'issue d'une visite de 10 jours dans le pays, le Rapporteur Spécial sur le droit au développement, Saad Alfarargi, a salué les efforts déployés par le Gouvernement pour intégrer le droit au développement dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le Développement Durable, en associant la société civile et les communautés à l'élaboration des politiques et plans d'action du développement.

"Je me suis réjouis d'apprendre par le biais des organisations de la société civile que celles-ci ont été associées aux discussions qui ont abouti à la formulation de politiques et de législations nationales en matière de développement ", a déclaré Alfarargi. "J'encourage le Gouvernement à institutionnaliser les processus de consultation lorsqu'il travaille sur les politiques de développement et les législations affectant les droits économiques et sociaux de la population.

Bien que le pays soit confronté à de nombreux défis en raison de son manque de ressources naturelles, d'une économie modeste et peu diversifiée et d'une forte dépendance vis-à-vis de l'aide publique au développement (APD) et des envois de fonds des migrants, Alfarargi a noté que la pauvreté avait diminué ces dernières années au niveau national.

La Cap Vert a progressé depuis sa sortie de la catégorie de "pays les moins avancés" en 2007, mais ceci, ajouté à la crise économique mondiale de 2008, a entraîné une diminution drastique de l'aide au développement octroyée au pays, menant à une stagnation du développement et de réformes indispensables.

Alfarargi est extrêmement préoccupé par la pauvreté et l'exclusion qui touchent les femmes, les personnes avec un handicap et les communautés rurales.

"Non seulement le taux de chômage des femmes est plus élevé que celui des hommes, mais les femmes sont plus souvent employées dans l'économie informelle, elles sont moins bien payées ou pas du tout ", a déclaré le Rapporteur Spécial. "Plus de 60 pour cent de la population de certaines communautés rurales vivent en dessous du seuil de pauvreté. En ce qui concerne les personnes avec un handicap, plus de 90 pour cent d'entre elles sont sans emploi et n'ont pas accès à des soins de santé adéquats en raison de l'inaccessibilité des installations, du manque de personnel qualifié pour répondre à leurs besoins spécifiques et du manque d'information."

Alfarargi a exhorté le Gouvernement à poursuivre le dialogue avec les communautés laissées pour compte afin de trouver les meilleures solutions adaptées à leurs besoins. Il a également appelé la communauté internationale à fournir une assistance technique et financière adéquate, conformément aux engagements qu'elle a pris au travers de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

Le rapport détaillé du Rapporteur Spécial sur sa visite contenant également ses recommandations sera présenté au Conseil des droits de l'homme en septembre 2019.

SOURCE Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme

Les Iles du Cap-Vert

Cabo Verde veut renforcer les liens culturels avec le pays

L'ambassadeur de Cabo Verde, Jorge Eduardo Figueiredo, a déclaré mercredi à Luanda la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.