22 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Machine à voter - Le Conseil de sécurité insiste sur le consensus

À un mois des élections, l'ONU se dit préoccupée par le déficit de confiance et les différends qui subsistent encore entre les acteurs politiques et la Céni au sujet de la machine à voter et du fichier électoral.

La problématique de la machine à voter demeure encore entière. Les opposants particulièrement continuent à s'opposer à leur utilisation lors des élections du 23 décembre au motif que ce système de vote est anti constitutionnel en plus du fait qu'il ne rassure pas quant à la fiabilité des résultats. À trente jours des scrutins, aucun consensus n'est trouvé sur cette épineuse question, chaque camp préférant camper sur sa position.

Pour les membres du Conseil de Sécurité des Nations unies, il n'y a pas d'autre alternative que de forcer un consensus entre les parties prenantes au processus électoral de sorte à contourner le spectre de la déstabilisation qui plane sur le pays en cas de non-harmonisation de vue sur cette question. Dans un communiqué publié le 21 novembre, le Conseil de sécurité affiche clairement sa position en faveur d'un consensus sur les points de divergence du processus électoral en cours et, particulièrement, sur les machines à voter.

L'organe onusien se dit préoccupé par le déficit de confiance et les différends qui subsistent encore entre les acteurs politiques ainsi que la Céni sur la machine à voter et le fichier électoral. Il les invite à « travailler dans l'intérêt de la construction de la confiance et atteindre le plus grand consensus possible sur l'organisation technique des élections », notamment en ce qui concerne les machines à voter et les électeurs sans empreintes digitales.

Concernant la campagne électorale dont le go a été donné le 22 novembre, les membres du Conseil de sécurité ont mis une emphase particulière sur la nécessité d'assurer la sûreté et la sécurité des candidats et des électeurs au cours de cette période qui s'annonce fort agitée. Ils ont également invité les parties prenantes à « s'engager pacifiquement et de manière constructive dans le processus électoral, afin d'assurer la tenue des élections crédibles et transparentes mais aussi préserver la paix et la stabilité en RDC et dans la région ».

Congo-Kinshasa

Un entrepôt de la Centrale électorale prend feu en plein centre-ville

À dix jours des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, un… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.