Cameroun: PANIQUE - Un ancien maire de Messondo s'écroule devant le TCS

24 Novembre 2018

Poursuivi avec d'autres personnalités devant le Tribunal criminel spécial, pour des supposés détournements des deniers publics à la commune de Messondo, il n'est pas allé au bout des plaidoiries des avocats de l'accusation à cause d'un malaise qui l'a terrassé dans le box des accusés.

Il faudra encore attendre le 20 novembre 2018 pour la suite des plaidoiries des avocats de l'accusation dans l'affaire qui oppose la Commune de Messondo à M. Ndjindjock Paul, ancien maire, ainsi qu'à Henri Paulin Makani, ex receveur municipal et Gilbert Parfait Ntep, agent communal, pour un supposé détournement de fonds publics estimé à 57 millions de francs. M. Ngong Zebo, successeur de Paul Ndjindjock qui les a rejoints à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui est, quant à lui, poursuivi pour une éventuelle distraction de 188 millions de francs. Leur procès qui passe au Tribunal criminel spécial s'est rendu à la phase des plaidoiries et des réquisitions. Les faits remontent à la période de 2007 à 2015.

Lors de l'audience du 14 novembre 2018, alors que les avocats présentaient leurs plaidoiries, ils ont été brusquement interrompus par un incident survenu dans la salle d'audience. Paul Ndjindock, assis dans le box des accusés, a présenté des signes de fatigue, donnant l'impression d'être frappé par un malaise. Quelques tentatives de le réanimer sur place seront vaines. La situation, qui va persister en empirant, provoque un branle-bas, obligeant le tribunal à suspendre momentanément l'audience. L'info claire et nette. Le temps de procéder à l'évacuation de l'ancien maire, quelques minutes après, au Centre des urgences de Yaoundé (Cury). L'évacuation de M. Ndjindjock Paul va mettre un terme à l'audience qui reprendra le 20 novembre prochain.

Cette scène rappelle celle de Mme AKamba Justine, ancienne directrice des affaires administratives et financières (DAF) à la Cameroon Radio and Télévision (Crtv) lors de son témoignage dans cette même juridiction, l'affaire opposant l'Etat du Cameroun au Pr Gervais Mendo Ze, ex DG de la Crtv ainsi qu'à Polycarpe Abah Abah, ancien directeur des impôts au moment des faits. On se souvient que c'est pendant qu'elle répondait aux questions qu'elle s'était écroulée dans le box des témoins et avait été transportée d'urgence à l'hôpital.

L'actuelle affaire remonte à 2016, lorsque le maire entrant, Ngong Zebo, porte une dénonciation au TCS contre son prédécesseur, Paul Ndindjock, Paulin Makani le receveur municipal et Gilbert Ntep, agent communal.

Il leur impute un détournement d'une somme de 57 millions de francs dans sa dénonciation. A la suite de la plainte, Delon Georges Dissak sera commis comme expert par le TCS. Il lui était demandé de produire un rapport financier sur la gestion de la Commune de Messondo dans la période de 2007 à 2015. Au terme de l'expertise, Paul Ndindjock, Henri Paulin Makani et Gilbert Ntep seront inculpés et accusés de détournement de fonds publics.

Mais, le maire dénonciateur sera lui aussi pris dans l'étau du TCS. Il répond actuellement des faits de détournement des deniers publics d'une somme estimée à 188 millions de francs issue de la vente de bois de la forêt communale de Messondo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.