Tunisie: De belles surprises en vue

24 Novembre 2018
interview

La première édition fut un immense succès. L'événement qui s'est tenu en novembre dernier uniquement sur le Grand-Tunis a attiré, sur trois jours, 20.000 spectateurs avec un très bon retour de la part et du public et de nos partenaires. Nous avons donc décidé de faire une seconde édition et d'entériner le principe du Disney Festival.

Qu'en est-il de cette nouvelle édition?

Pour cette deuxième édition, nous élargissons à l'ensemble des gouvernorats et des régions. Nous sommes présents dans 6 villes avec pratiquement 5 projections par jour. 50 films différents vont être montrés dans 20 salles avec un total de 200 projections de films Disney.

Nous avons programmé, cette année, deux concerts de Cerise Calixte suite au succès de son concert lors de la première édition. Elle sera accompagnée, le samedi et le dimanche à la Cité de la Culture, en plus des musiciens de l'école Django Reinhardt, de 5 artistes tunisiens.

Les plus petits pourront profiter en famille des séances «Mon premier cinéma» avec les projections de Michey Top départ et Winnie.

Autre nouveauté, pour cette année, un grand concours pour faire gagner à une famille de quatre personnes un week-end à Disney Land Paris à la suite d'un grand tirage au sort. Sans oublier les deux avant-premières...

Parlez-nous un peu plus de ces avant-premières?

La première est celle du film d'animation «Ralph 2.0» qui est la suite de «Les mondes de Ralph» et qui ne sortira en Tunisie, et en France également, que le 13 février. La deuxième avant-première est celle du film «Casse-noisette et les quatre royaumes» dont la projection aura lieu le samedi soir au Colisée. Sa sortie en Tunisie se fera le 28 novembre prochain. Ces deux films seront également présentés en avant-première dans toutes les salles partenaires du festival, ce qui permettra à l'ensemble du public tunisien de les découvrir et pas uniquement les personnes qui habitent à Tunis. Certaines de ces projections seront en langue arabe. L'idée étant de se rapprocher le plus possible du public tunisien à la fois en allant vers différentes régions et gouvernorats et en même temps en faisant des projections en langues arabe et française.

Comment s'est faite la sélection des films ?

Nous avons notre catalogue de films Disney depuis maintenant près de 80 ans, qui commence avec Blanche-Neige et va jusqu'au dernier film que nous avons produit. L'année dernière, nous en avons sélectionné un bon nombre et cette année nous avons programmé des films que nous n'avons pas présentés, sauf pour certains que nous avons déjà montrés, notamment Coco. Nous présentons à la fois des films qui ont été produits sur les 3, 4 dernières années mais également des films beaucoup plus anciens, des classiques, l'idée étant de montrer la plus grande palette possible des films Disney.

Une autre nouveauté cette année, celle de la programmation d'une table ronde.

La Tunisie est le deuxième pays au monde dans lequel nous organisons cette table ronde qui a pour thème «Crois en tes rêves, princesse». Abrité par l'Institut français de Tunisie, l'événement donnera l'occasion à des femmes au parcours exceptionnel de parler à des filles plus jeunes de thèmes tels que la confiance en soi et la concrétisation de ses rêves. Nous avons comme participantes une ministre, une réalisatrice et une sportive qui ont chacune dans son domaine, réussi à matérialiser leurs rêves et à faire ce qu'elles avaient envie de faire. Le but étant de prendre ces exemples-là pour parler à la jeunesse tunisienne féminine et lui donner les clés de la réussite.

Avez-vous prévu des films Disneynature dans la programmation?

Nous avons programmé, uniquement, «Blue», un film sur les océans sorti en 2018 qui sera projeté à l'Institut français de Tunisie. L'idée c'est vraiment d'être sur les films d'animation mais aussi certains films que l'on appelle «Live action». Mais les films Disneynature pourront être présentés si l'occasion se présente.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.