Afrique de l'Ouest: Ouverture à Dakar de la Conférence régionale sur « Partenariat pour la culture, la communication et le Dividende Démographique »

El Hadj Mansour Mbaye remporte le Prix UNFPA pour pour sa rigueur face à la santé reproductive et la planification familiale
communiqué de presse

Dakar, Sénégal – 25 Novembre 2018. «  L’engagement de l’UNFPA à s’appuyer sur la culture et la communication pour impulser les changements sociaux en faveur du dividende démographique est une décision politique de haute portée ». C’est par ces termes que le Ministre de la Culture, M. Abdou Latif Coulibaly, a salué la tenue de la conférence régionale sur « partenariat pour la culture, la communication et le dividende démographique »qui se tient du 25 au 27 Novembre à Dakar. Elle a été ouverte ce jour, en présence du Directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Mabingué Ngom, de la Représentante Résidente de l’UNFPA, Mme Cécile Compaoré Zoungrana et des délégations de 12 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Organisée par le Ministère de la Culture du Sénégal et l’UNFPA, la Conférence régionale vise à valoriser le rôle crucial des communicateurs traditionnels et des leaders de la chefferie traditionnelle dans la mise en œuvre de la Feuille de route de l’Union Africaine pour la capture du Dividende Démographique (DD).

Le Ministre de la Culture a souligné le pouvoir des communicateurs traditionnels, des leaders coutumiers, religieux et communautaires qui n’est pas encore totalement exploité. « P our lever les nombreuses contraintes et barrières qui empêchent les populations surtout celles rurales de jouir d’une bonne santé, d’exercer leur droit à connaitre et contrôler leur fécondité, de vivre à l’abri des violences de toutes sortes, il faut agir sur les mentalités, les normes, les préjugés et les systèmes de valeurs », a-t-il fait remarquer.

Cette conférence régionale de Dakar a lieu six mois après celle de Conakry, pour mettre en place un Réseau Régional des Communicateurs Traditionnels et des Chefs traditionnels. « L’option du bureau régional de l’UNFPA est  de créer ce réseau régional qui réunira l’ensemble des communicateurs traditionnels et les chefs traditionnels, en associant les parlementaires, les leaders religieux et les journalistes », a déclaré le Directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Mabingué Ngom, dans son allocution d’ouverture.

Pour la Représentante Résidente de l’UNFPA, Mme Cécile Compaoré Zoungrana « la collaboration avec les communicateurs traditionnels et les leaders coutumiers est indispensable, si nous voulons atteindre à l’horizon 2030 les trois résultats transformateurs qui sont : zéro décès maternels évitables, zéro besoins non satisfaits en planification familiale et zéro violence basée sur le genre et pratique néfaste ».

Pour toutes informations et accréditations veuillez contacter :

Ndeye Diop Niang | Chargée de communication | Email: niang@unfpa.org | +221 77 554 80 42

Habibou DIA | Media Specialist | E-mail: dia@unfpa.org | Tel: +221 78 620 45 13

Note à la rédaction

La conférence de Dakar, qui se tient six mois après celle de Conakry, va regrouper près de 300 participants composés de communicateurs traditionnels, de chefs traditionnels, de leaders religieux, de représentants des organisations de femmes, de jeunes, de parlementaires et de journalistes des 14 pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad et Togo. La conférence sera rehaussée par la présence des ministres de la Culture de ces 14 pays.

Les travaux de la rencontre de Conakry qui avait regroupé des communicateurs traditionnels et des leaders religieux et traditionnels de 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal et Tchad), avaient été sanctionnés par l’adoption d’une Déclaration et d’une Feuille de route. Une des étapes clés de la Feuille de route était la Conférence régionale pour la mise en place d’un Réseau régional des communicateurs et des chefs traditionnels pour accompagner efficacement l’exécution des plans d’action alignés sur les trois résultats transformateurs :

·          Zéro décès maternels évitable,

·          Zéro besoin non satisfait en planification familiale,

·          Zéro Violence Basée sur le Genre (VBG) y compris les Mutilations Génitales Féminines

La Conférence de Dakar permettra aussi de distinguer Monsieur El Hadj Mansour Mbaye, Président du Réseau national des communicateurs traditionnels du Sénégal, un des tout premiers à s’être engagé aux côtés de l’UNFPA pour faire la promotion de la santé de la mère et de l’enfant et de la Planification Familiale (PF) comme stratégie accessible et efficace pour la réduction des décès chez les mères et chez les enfants.

Le Grand Théâtre accueillera le 27 novembre, la cérémonie de remise du Prix à Monsieur El Hadji Mansour MBAYE ainsi que la clôture officielle de la conférence régionale sous la présidence de Son excellence le Président Macky SALL .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UNFPA in WCA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.