25 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Alliance Tshisekedi-Kamerhe - Les cartes sont-elles rabattues ?

Déroutants ? Coup de tonner ? Insubmersibles ? Tous les qualificatifs peuvent être utilisés pour évoquer l'accord scellant l'alliance entre Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi au Kenya, où le premier se désengage de la course à la présidentielle en faveur du second. Les deux acteurs clés de la présidentielle du 23 décembre prochain ont pris de court tout le monde.

Coulés à Genève, ressuscités à Nairobi. Tel pourrait être le titre du livre, du film ou de la saga entre Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Les deux ténors de la classe politique congolaise ont pris de court tout le monde en déjouant les pronostics qui les disaient incapables de trouver un accord.

Cet accord obéit finalement à la loi de la politique qui est la représentativité et le charisme. Une alliance plus logique que celle qui avait été accouchée à Genève. En se désistement au profit de Tshisekedi, Vital Kamerhe, contrairement ce que certaines personnes peuvent penser, n'a absolument rien perdu. Au contraire, il semble même être le grand gagnant de cette alliance.

Ce cheminement qui est matérialisé par la mise en place de la plateforme « Cap pour le Changement », semble être une attente solide, puisque les deux formations politiques sont parties pour compagnonnage de 10 ans. Ce qui est rassurant pour la stabilité gouvernementale et de la politique économique et sociale à mettre en œuvre en cas de victoire.

Une alliance solide et populaire

En confiant la Primature à Kamerhe plus la présidence du Sénat, la gouvernance de la Banque centrale, les ministères des Finances, des Infrastructures, de la Défense et de la Justice à l'UNC en cas de victoire, Félix Tshisekedi offre des gages solides à cette alliance dont l'appropriation par la base de l'UNC ne souffrira d'aucun doute. En fait, les deux hommes, à travers cet accord, se sont donnés les moyens de rendre leur alliance populaire. Et ça risque de faire très mal.

En réglant aussi la question des investitures pour les autres élections en fonction des forces de chaque partie, Félix Tshisekidi et Vital Kamerhe ont résolument décidés de cheminer dans la franchise et la confiance. Surtout qu'ils ont aussi réglé la question de l'alternance. En effet, si Félix Tshisekedi gagne cette élection, dans 5 ans, ce sera au tour de Vital Kamerhe de prendre sa suite et Tshisekedi deviendra son Premier ministre.

Incontestablement, cette nouvelle travaille rabat totalement les cartes, remet les compteurs à zéro et brouille l'issu du scrutin. Mais ce qui est sûr, c'est que cet accord est un accord intelligent qui satisfait tout le monde. Et ça, c'est déjà un motif de satisfaction pour Tshisekedi et Kamerhe.

Congo-Kinshasa

Un entrepôt de la Centrale électorale prend feu en plein centre-ville

À dix jours des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.