25 Novembre 2018

Congo-Kinshasa: Membre de la Cellule des autochtones pour la campagne de Shadary - Charly Ngaliema décidé à représenter Ngaliema à l'Assemblée Provinciale de Kinshasa

*Dès le coup d'envoi officiel de la campagne électorale sur l'ensemble de la RD Congo, le jeudi 22 novembre dernier, tous les états-majors des partis, plateformes et regroupements politiques aussi bien de la Majorité que de l'Opposition sont en effervescence.

A la ferme présidentielle de Kingakati, Joseph Kabila a réuni les siens, les ténors du Front Commun pour le Congo (FCC), à qui il a promis de mouiller son maillot en vue de la victoire éclatante de leur champion, Emmanuel Ramazani Shadary, à l'élection présidentielle du 23 décembre 2018. Faisant partie d'une des quarante-huit Cellules composant l'équipe de campagne de celui qu'on appelle affectueusement «Coup sur coup», Charly Ngaliema, un autochtone de Kinshasa de la tribu Humbu, sillonne la commune de Ngaliema en tant que «Kolo Mabele» en vue de sensibiliser sa base, son électorat, pour une double victoire, la sienne à la députation provinciale et celle du candidat Shadary à la présidentielle.

Tour à tour, Charly Ngaliema, le descendant de Ngafula et Ngaliema, effectue des descentes dans chacun des 22 quartiers de Ngaliema. Lui et son staff ont déjà été à Malueka, Verkys, Sanga Mamba, Lalu, etc. Ce jeune candidat autochtone est décidé à assainir, nettoyer cette commune salie par des personnes, les «Kuya Kuya», qui avaient fait des promesses fallacieuses à ses frères et sœurs vivant dans cette partie de la capitale congolaise.

Charly Ngaliema annonce, par ailleurs, une campagne palpitante rien que pour les autochtones de la ville de Kinshasa, les Teke-Humbu, pour faire gagner le dauphin du Président Joseph Kabila et candidat du FCC. Il a salué le «choix judicieux» fait par l'Autorité morale du FCC en désignant Emmanuel Ramazani Shadary. Selon lui, la compétition ou bataille électorale, doit se dérouler dans la paix et sans heurts entre candidats. L'adversité n'est donc pas synonyme d'inimitié.

«Certains Députés avaient promis aux habitants de Ngaliema de leur bâtir des hôpitaux, des écoles, des routes, mais rien de tout cela n'a été fait jusqu'à ce jour. Monstrueuse supercherie ! Moi, en tant que propriétaire («Kolo Lopango») et kinois d'origine, je viens rectifier le tir, plaider pour la cause de ma commune dont j'aimerais occuper l'un des cinq sièges à la prochaine Assemblée Provinciale de Kinshasa», a conclu le candidat Charly Ngaliema. Bon vent !

Congo-Kinshasa

Incendie de 2O % de matériels électoraux, la CENI prise dans le piège de l'opposition

L'incertitude s'installe à 8 jours des élections en République démocratique du Congo. Ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.