Cameroun: Conférence internationale des archives - Yaoundé, mémoire du monde

La cérémonie solennelle d'ouverture de ces assises placées sous le très haut patronage du chef de l'Etat a lieu aujourd'hui.

Yaoundé, capitale internationale des archives. Une première en Afrique et l'insigne honneur revient au Cameroun qui abrite depuis samedi dernier les activités de la 8e Conférence annuelle du Conseil international des archives (ICA). Et à événement grandiose, célébration grandiose. La cérémonie d'ouverture officielle des assises prévue ce jour sera présidée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, au nom du chef de l'Etat.

Cette rencontre placée sur le socle de la bonne gouvernance comme l'indique si bien le thème : « Archives : gouvernance, mémoire et patrimoine », vise avant tout à sensibiliser le public et les décideurs sur l'importance des documents. Car les archives, a confié Anthea Seles, secrétaire du Conseil international des archives, ne sont pas seulement des documents poussiéreux qu'on retrouve dans les sous-sols ou aux rez-de-chaussée des édifices administratifs, mais des informations de développement, de transparence et de bonne gouvernance, utiles pour chaque pays. Le ministre des Arts et de la Culture, Pr. Narcisse Mouelle Kombi, précise les enjeux de cette rencontre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.