Gabon: NYANGA - La ville de Moabi sort de l'obscurité

26 Novembre 2018

La ville de Moabi était jusqu'au mois d'Octobre dernier tapis dans le noir. Depuis quelques semaines, cette dure réalité qui nuisait au déplacement des riverains nuitamment dans la ville, n'est plus d'actualité.

Les populations de Moabi ont de nouveau retrouvé le sourire. Un sourire, qui trouve son origine dans la réhabilitation de l'éclairage public de la commune de Moabi, chef-lieu du département de la Douigny. Les Lampadaires qui jadis étaient considérés

comme un objet décoratif par les populations, sont désormais fonctionnels. Toutes les grandes artères de la ville sont éclairées. Idem pour le quartier Miamba, qui regroupe les services administratifs et commerciaux de la ville, la même chose dans les quartiers les plus reculés : Djaba, Poutou Néni, Missafou...

Noël Mouendou, qui est un résidant du quartier « Moutoumba », s'exprime suite à l'arrivée de l'éclairage public dans la ville : « Aujourd'hui, je peux dire avec assurance que la ville de Moabi est un chef-lieu de département. Il était plus que gênant de dire que nous vivions dans une ville. Alors, que nous étions dans l'obscurité totale comme des villageois... ». Cette réalisation qui fait le plus grand bien aux populations qui peuvent désormais se déplacer nuitamment, est l'œuvre de SETEG (société d'électricité de téléphone et d'eau du Gabon). Cette société a été sollicitée par Herman Nzoundou Bignouba. Un jeune cadre, qui a décidé d'user de son intelligence, son savoir-faire, de ces contacts et de son esprit familial pour faire rayonner une ville dont l'obscurité était devenue la description.

L'obscurité qui prédominait la ville à la tombée de la nuit, depuis plus de quatre ans, va désormais être inscrite dans les pages sombres de l'histoire de cette ville du Sud-Ouest du Gabon. Une histoire qui va être comptée aux plus jeunes et aux générations futures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.