26 Novembre 2018

Sénégal: Les acteurs de la presse signent une nouvelle convention collective

Dakar — Le Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) et le Conseil des éditeurs et diffuseurs de presse du Sénégal (CEDPS) ont signé la Convention collective des journalistes, techniciens et autres travailleurs des médias, a constaté l'APS, lundi, à Dakar.

Cette nouvelle convention remplace la Convention collective des journalistes et techniciens de l'information, en vigueur depuis 1991.

Elle a été signée par le secrétaire général du SYNPICS, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, et le président du CEDPS, Mamadou Ibra Kane, en présence du ministre de la Communication, Abdoulaye Baldé, du directeur général du travail et de la sécurité sociale, Karim Cissé, et de représentants du Bureau international du travail (BIT).

Selon M. Cissé, la nouvelle convention collective des professionnels des médias est "le fruit d'une large concentration" menée depuis septembre 2011 par des acteurs de ce secteur d'activité.

Les négociations ont été dirigées par une commission paritaire mise en place par le ministère du Travail.

La nouvelle convention a l'avantage d'élargir son "champ d'application" en prenant en compte un plus grand éventail d'acteurs du secteur de la presse et permettre aux entreprises de se référer à un seul cadre juridique, selon Karim Cissé.

La Convention collective des journalistes, techniciens et autres travailleurs des médias "est un véritable facteur de progrès social", car il est doté d'un "mécanisme" permettant aux travailleurs du secteur d'avoir un plan de carrière "plus incitatif, avec un régime de rémunération amélioré et un meilleur accompagnement sur le plan social", assure M. Cissé.

Le secrétaire général du SYNPICS souhaite que la convention, qui comprend 69 articles, soit appliquée le plus vite possible. "Une chose est certes de signer cette convention, une autre est de [l'appliquer]. C'est là un défi qui nous attend, un défi que nous devons tous relever", a souligné Ibrahima Khaliloulah Ndiaye.

Le président du CEDPS assure que le nouvel instrument de protection sociale va aider à "l'amélioration des conditions matérielles et sociales des travailleurs" des médias. "Malgré la crise [du secteur de la presse], nous restons optimistes sur l'avenir des médias sénégalais", affirme Mamadou Ibra Kane.

Le ministre de la Communication a salué l'aboutissement du processus qui a débouché sur la signature de la nouvelle convention collective, souhaitant qu'elle puisse ouvrir une "nouvelle page dans l'histoire du secteur de la presse" au Sénégal.

Le nouvel outil de protection sociale annonce des "lendemains meilleurs" pour les travailleurs des médias, espère Abdoulaye Baldé.

Sénégal

Kaolack - Un projet belge veut créer 6000 emplois pour fixer les jeunes

Le Projet d'appui à la réduction de l'émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) se fixe… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.