27 Novembre 2018

Afrique de l'Ouest: Le "e-money", moteur de l'inclusion financière au sein de l'UEMOA (gouverneur BCEAO)

Photo: BCEAO
Forum de Haut Niveau sur le thème : « Innovations technologiques au service de l’inclusion financière », tenu le mardi 27 novembre 2018 dans le cadre de la Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA

Dakar — Le développement accéléré des produits de la finance digitale ou "e-money" a contribué à consolider la dynamique d'inclusion financière au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a soutenu mardi à Dakar le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné.

Cette perspective, qui a tiré profit de la "révolution numérique" de ces dernières années, a généré des "retombées significatives" au sein de l'UEMOA, a-t-il indiqué à l'ouverture d'un Forum de haut niveau sur le thème "Les innovations technologiques au service de l'inclusion financière".

"Les innovations, et en particulier l'adoption de la téléphonie mobile et des smartphones, ont facilité l'élargissement de l'accès aux services financiers aux entreprises et aux populations jusque-là difficiles à atteindre", a souligné M. Koné.

Il ajoute que le "développement remarquable" de l'inclusion financière au cours de la dernière décennie ne peut être dissocié de l'expansion des innovations technologiques dans le monde.

Selon Tiémoko Meyliet Koné, l'inclusion financière doit être comprise comme "l'ensemble des réformes conduites (... ) pour tirer davantage profit des innovations, en vue de promouvoir l'accès des populations aux services financiers dans des conditions favorables aux populations vulnérables".

Citant le rapport triennal "Global Findex" de 2017, il souligne que la proportion de détenteurs d'un compte ayant envoyé ou reçu des paiements par voie électronique est passée de 67% en 2014 à 76% en 2017 dans le monde et de 57% à 70% dans les pays en développement.

L'association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA, en anglais) estime, pour sa part, à un milliard de dollars la valeur moyenne quotidienne des transactions via la téléphonie mobile.

Cela fait que "l'impact des innovations va au-delà de la transformation des usages en matière de services financiers", en ce qu'elles "décloisonnent toutes les frontières réelles, offrant ainsi au monde des espaces d'expression virtuelles et sans limite", a indiqué le gouverneur de la BCEAO.

Un potentiel loin d'être restreint, la téléphonie mobile n'étant pas le seul cas d'usage des innovations favorables à l'inclusion financière, a-t-il relevé.

L'utilisation majeure des innovations technologiques se situe en premier lieu au niveau des paiements, avec le développement du commerce en ligne, le déploiement des nouvelles solutions d'acceptation et de paiement sans contact. Il y a aussi l'identification des populations par la biométrie, méthode qui se répand dans le monde.

Avec la finance digitale également, "les transferts de fonds à destination des pays en développement sont devenus, depuis quelques années, tendanciellement plus importants, plus stables et moins volatiles que d'autres flux financiers", selon la BCEAO.

A travers des sessions de discussions, ce Forum de haut niveau doit permettre de passer en revue les liens entre la technologie et l'émergence de nouveaux produits financiers adaptés aux besoins des populations.

Il s'inscrit dans le cadre de la célébration de la Semaine de l'inclusion organisée simultanément dans les 8 pays membres de l'UEMOA.

En savoir plus

Inclusion financière dans l'Uemoa - Le président du Conseil des ministres note des progrès significatif

Le siège de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest ce lundi 26 Novembre, la cérémonie… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.