28 Novembre 2018

Madagascar: Jeu d'alliance au second tour - Le HVM entretient le suspense

Photo: Phil Boyle/Twitter
Bureau de vote

Dans un communiqué publié hier, le Secrétaire Général du parti, Rachidy Mohamed a fait savoir que pour l'heure, le HVM n'a pas encore officialisé sa position.

« Aucun rapprochement avec un quelconque candidat n'a eu lieu ». C'est ce qu'a confirmé hier le Bureau politique national du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » par rapport au second tour de l'élection présidentielle. Au lendemain de la déclaration à la presse du candidat Marc Ravalomanana qui a affirmé que pour le deuxième tour, il bénéficie du soutien du parti HVM, des ministres HVM, des Conseillers spéciaux de l'ancien président Hery Rajaonarimampianina, ainsi que des journalistes pro-parti au pouvoir.

Le Secrétaire Général National du parti au pouvoir, Rachidy Mohamed a sorti un communiqué pour faire savoir que pour le moment, le HVM n'a pas officialisé sa position par rapport au jeu d'alliance du second tour de l'élection présidentielle. « Le HVM dément certaines informations véhiculées par voie de presse et soutient que seul le bureau national est habilité à faire des déclarations et donner des consignes conformément aux règlements du parti », soutient le communiqué. Une déclaration qui se présente comme une sorte de démenti aux propos tenus la veille par le candidat Marc Ravalomanana lors d'une descente à la Commune Urbaine d'Antananarivo.

Scission. En effet, d'après une source proche de l'instance dirigeante du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara », le soutien au candidat « numéro 25 » ne fait pas l'unanimité au sein des dirigeants du HVM. Le parti est divisé à ce sujet. Si des grandes figures du HVM, à l'exemple de Mbola Rajaonah, Conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina, ont déjà exprimé leur soutien à Marc Ravalomanana, d'autres refusent de s'allier au numéro Un de l'Empire Tiko, en l'occurrence les ex-pro-Ratsiraka et les victimes de l'affaire 2002. De sources proches du parti, bon nombre des responsables au sein du HVM vont choisir de ne pas se prononcer et ne soutiendront aucun candidat le 19 décembre prochain.

A l'allure où vont les choses, les voix des partisans du « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » vont se disperser lors du second tour. Le parti est au bord de la scission. Reste à savoir si les partisans de la base qui ont donné 8% des voix au président Hery Rajaonarimampianina vont suivre les consignes de vote pour le second tour. Hier, le Secrétaire Général National du parti, Rachidy Mohamed a rappelé qu' « il appartient à tout un chacun d'attendre avec sérénité la publication des décisions de la Haute Cour Constitutionnelle, ainsi que le verdict des requêtes déposées au sein de cette institution ». La proclamation des résultats définitifs par la Haute Cour Constitutionnelle a lieu ce jour, on attend donc la réaction de l'instance dirigeante du HVM à l'issue de cette cérémonie.

En savoir plus

Vers un réajustement des résultats du premier tour de scrutin

Le redressement éventuel des résultats par la HCC serait un désaveu pour la CENI. Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.