28 Novembre 2018

Sénégal: Le directeur national de la BCEAO appelle à faire confiance aux instruments de monnaie électronique

Photo: BCEAO
Forum de Haut Niveau sur le thème : « Innovations technologiques au service de l’inclusion financière », tenu le mardi 27 novembre 2018 dans le cadre de la Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA

Dakar — Le directeur national de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest, Ahmadou Al Aminou Lo, a appelé mercredi à Dakar les usager à faire davantage confiance aux instruments de monnaie électronique, assurant notamment de la fiabilité de ces outils.

"Faisons confiance à ces instruments de monnaie électronique. Elles sont d'une telle facilité dans la vie qu'il faut de plus en plus les utiliser et éviter le cash", a-t-il déclaré lors de l'atelier d'échanges avec des émetteurs de monnaie électronique et des sociétés de paiement en ligne.

Selon Ahmadou Al Aminou Lo, la BCEAO a pris "toutes les dispositions règlementaires nécessaires à une utilisation efficiente en toute garantie, des instruments de monnaie électronique".

"Les instruments de monnaie électronique offrent des gages sérieux de sécurité et de fiabilité", a-t-il ainsi assuré.

"Dans le cadre règlementaire, avant d'agréer un établissement de monnaie électronique, la banque centrale lui demande un dossier. Et dans ce dossier, nous lui demandons son système informatique. A savoir les mécanismes qui sont mises en place pour éviter des attaques", a expliqué le directeur de la BCEAO.

A ce niveau, a rappelle M. Lo, le travail de la banque centrale consiste à "regarder si le système déployé est robuste ou non".

Mais au-delà de ce contrôle a priori, a-t-il ajouté, la banque centrale "effectue chaque année", par le biais des "inspecteurs de la commission bancaire", des "tests pointus" sur ces différents systèmes mis en place par les services de monnaie électronique.

Cependant, il a tenu à rappeler aux usager que tout système technique "peut faire l'objet de quelques vulnérabilités", soutenant que le plus important est que ces vulnérabilités, une fois découvertes, "puissent immédiatement être corrigées".

Il a par ailleurs indiqué que ces opérateurs de monnaie électronique ont l'obligation de mettre à la disposition des usagers, un service plaintes et réclamation, soulignant qu'en cas de manquement à cette norme, les usagers ont la possibilité de s'en référer par écrit à la banque centrale qui donnera suite à cette requête en un temps court.

En savoir plus

Le "e-money", moteur de l'inclusion financière au sein de l'UEMOA (gouverneur BCEAO)

Le développement accéléré des produits de la finance digitale ou "e-money" a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.