Angola: Plus de 600 nouveaux cas de VIH/SIDA diagnostiqués à Malanje

Malanje — Six cent trente-neuf (639) nouveaux cas de VIH/sida ont été enregistrés à Malanje de janvier à novembre cette année, soit une augmentation de 221 cas par rapport à l'année 2017, selon les données du Programme provincial de lutte contre le Sida.

Selon le superviseur provincial, Júlio Borges Sequesseque, qui s'exprimait mercredi à la première Conférence provinciale des adolescents et des jeunes sur la sexualité et les IST (Infections sexuellement transmises), parmi ces nouveaux cas 29 ont été diagnostiqués chez des enfants, 71 chez des femmes enceintes et 539 chez des adultes, sur un total de 16064 personnes testées (moins 549 cas par rapport à la période précédente).

Júlio Sequesseque a signalé que 27 décès avaient été enregistrés (-10) et que les municipalités de Malanje, Cacuso et Calandula étaient les plus endémiques, à cause des pratiques négatives adoptées principalement par les jeunes.

Il a informé qu'actuellement 3500 patients étaient suivis par le programme de lutte contre le sida et a déploré, d'autre part, le fait que d'autres patients abandonnent le traitement.

Cependant, le responsable a dit que le Programme provincial de lutte contre le sida à Malanje manquait de soutien en matière de formation des techniciens, afin d'améliorer la supervision et la collecte de données, contribuant ainsi à une réponse efficace à la maladie.

À l'occasion, Domingos Eduardo, vice-gouverneur de la province de Malanje chargé du secteur politique, social et économique, a défendu la nécessité de renforcer le dialogue avec les adolescents et les jeunes sur la sexualité, afin de les protéger du risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles et d'autres maux qui touchent principalement cette couche sociale.

Il a rappelé que le pays souhaitait parvenir à un développement durable et pour ce fait il avait donc besoin de jeunes gens responsables, en bonne santé et libres de tout comportement qui met en danger leur propre vie.

Le vice-gouverneur a souligné la nécessité de créer des programmes télévisés pour les adolescents afin de les protéger des contenus inappropriés et qui encouragent les rapports sexuels précoces.

La première Conférence provinciale des adolescents et des jeunes sur la sexualité et les IST (Infections sexuellement transmises) a été organisée par l'ANASO (Réseau angolais des organisations de lutte contre le sida).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.