29 Novembre 2018

Maroc: Le pianiste Marouan Benabdellah enchante les mélomanes à New Delhi

Une interprétation magistrale de son récital «Arabesque»

Le pianiste marocain Marouan Benabdellah a enchanté le public indien, lundi soir à l'auditorium Deshmukh de New Delhi, à travers une interprétation magistrale du répertoire de son récital « Arabesque », une ontologie des célèbres œuvres des compositeurs de la musique classique arabe. Lors de ce récital de piano, organisé par l'ambassade du Maroc en Inde en coopération avec le Centre international indien, l'artiste marocain a réussi avec brio à accrocher son public pour l'emmener dans une sublime immersion dans la musique arabe classique.

Vif et jovial, Marouan a su montrer l'étendue de son talent de concertiste et sa remarquable maîtrise du piano. Il a puisé dans un répertoire quasiment inconnu du grand public dans lequel il fusionne et alterne avec aisance et harmonie musique arabe et musique classique occidentale.

Le jeune artiste de 36 ans a notamment interprété des compositions du Palestinien Salvador Arnita, du Syrien Dia Succari, de l'Iranien Malik Aslanian, du Libanais Zad Moultaka et du Turc Fazil Say. Son jeu extrêmement doux et raffiné a ensorcelé les mélomanes venus découvrir des mélodies inédites. Pour satisfaire les différents goûts, le pianiste a également joué en soliste et avec perfection plusieurs morceaux des plus célèbres compositeurs occidentaux comme Khachaturian, Debussy ou encore Liszt.

"Arabesque est un projet phare initié avec le soutien de l'Académie du Royaume du Maroc. J'ai effectué de longues recherches et j'ai traité les œuvres de 97 compositeurs arabes de musique classique jusqu'à présent", a déclaré à la MAP le jeune musicien. Ce projet qui s'étale sur une longue période a pour objectif de faire découvrir aussi au public des compositeurs arabes peu connus, a souligné le concertiste, qui essaye avant chaque interprétation de présenter au public une brève biographie de ces grands artistes. "La majorité de ces compositeurs arabes doués ont immigré vers l'Europe et l'Amérique pour poursuivre des cours de musique. Une telle expérience démontre que le brassage culturel apporte des résultats exceptionnels", a dit le jeune pianiste.

Ces morceaux de la musique arabe classique ont pu susciter un intérêt particulier auprès du public indien, a-t-il relevé.

Né à Rabat en 1982, l'artiste marocain s'est initié au piano à l'âge de 4 ans avant de quitter le Maroc à 13 ans afin de poursuivre ses études musicales en Hongrie au Conservatoire Béla Bartok, puis à l'Académie Franz Liszt de Budapest. Le jeune pianiste est lauréat de nombreux concours internationaux, notamment le deuxième Prix du concours de la radio hongroise (2003), le premier Prix du concours international d'Andorre, le deuxième Prix du concours international de Naples en 2004, le Premier Prix au concours Andor Foldes de Budapest en 2005 et en 2006 et le deuxième Prix au concours international de Gorizia (Italie).

Le pianiste concertiste a livré des prestations dans de nombreux pays dont la France, l'Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Chine, l'Inde, les Etats-Unis ou encore le Maroc.

Il a été invité à se produire dans de prestigieuses salles comme la Salle Cortot à Paris, le Théâtre Noga Hilton à Cannes, la Leiszhalle de Hamburg, la grande salle de l'Académie Franz Liszt à Budapest, l'Oriental Art Center de Shanghai et la grande salle de concert de la Cité Interdite de Pékin. La soirée musicale de lundi s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Maroc en Inde Mohamed Maliki, des représentants du corps diplomatique accrédité à New Delhi et de plusieurs personnalités indiennes et marocaines.

Maroc

Les pays peuvent accroître les recettes publiques de 12 à 20 % du PIB, selon la CEA

La Commission Économique pour l'Afrique (CEA) soutient que les pays africains peuvent accroître les… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.