29 Novembre 2018

Cote d'Ivoire/Gabon: Une courte victoire de l'Asec Mimosas face à Mangasport

Les champions de Côte d'Ivoire se sont imposés par la plus petite des marges, ce mercredi, face aux Gabonais de Mangasport (1-0), au stade Robert Champroux, à Abidjan.

Les Ivoiriens de l'ASEC Mimosas n'ont pas réussi à faire le plein à domicile face au Mangasport du Gabon, en match aller du tour préliminaire de la Ligue des Champions Total. Dans une semaine, ils devront défendre l'unique but inscrit à la 6e minute par Tapsoba Abdoul, face à un adversaire qui leur a donné du fil à retordre.

Bien que le championnat gabonais n'ait pas encore débuté, Mangasport a tenu tête au champion de Côte d'Ivoire sur sa pelouse.

L'ASEC, avec ses 11 matches de championnat dans les jambes, avait pourtant bien entamé la partie avec un jeu en mouvement, beaucoup d'engagement et une projection assez rapide vers l'avant. Ils se sont heurtés, cependant, à une équipe gabonaise bien organisée, tactiquement et techniquement.

Au jeu fait de longues balles des Jaune et noir ivoiriens, les champions du Gabon répondaient par une belle circulation de balle. Leur tâche était facilitée par la coordination approximative entre le milieu et l'attaque du représentant ivoirien.

Dans l'animation du jeu également, certains éléments tels que le milieu de terrain Willy Braciano n'ont pas retrouvé leurs repères. Malgré une baisse de régime, les Jaunes et noir de Côte d'Ivoire se sont créés les meilleures occasions de but avant la période d'oxygénation.

Notamment par son jeune académicien, Abdoul Tapsoba qui, à la 21e, voyait son tir repoussé par le montant du poteau gabonais. « Nous avons connu une belle entame de match. A un moment donné, je n'ai pas compris pourquoi mes joueurs ont baissé les bras », a reconnu Amani Yao, l'entraîneur de l'ASEC.

En seconde période, le technicien mimos a redistribué ses cartes avec l'entrée de son buteur, Amed Touré, à la place de Braciano (56e) et de Gonazo Bi à la place de Christian Angbandji (65e). Des changements qui n'apporteront pas grand-chose au rythme de la partie, imprimé, en partie, par les Gabonais.

Le Mangasport quadrillait mieux le terrain, mais n'arrivait pas à surprendre le bastion défensif de l'ASEC bien tenu par Sacko Oumar. A la 69e, N'Dao Mohamed Lamine libère un missile mal cadré, ce sera la dernière action franche du match.

Dans une semaine, au Gabon, les Mimos devront rehausser leur niveau de jeu pour conserver cet acquis (1-0) et revenir avec la qualification.

« J'y crois, sinon nous ne serions pas sur le terrain », a déclaré le coach des Ivoiriens, Amani Yao, à la fin de la partie. Kevin Djonny, son homologue du Gabon, lui, avait le sourire au coin. Son équipe venait de réaliser un bel exploit en terre étrangère.

Cote d'Ivoire

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.