29 Novembre 2018

Cameroun: Les migrants camerounais en colère à Douala

Ils ont manifesté leur mécontentement ce mercredi devant le bureau régional de l'organisation Internationale des Migrants du littoral.

C'est a coup de gaz lacrymogènes qu'ils ont été dispersés ce matin par les éléments du GMI 2 . En effet, une centaine de migrants camerounais s'était donné rendez vous à l'agence régionale de l'OIM située à Bali pour manifester contre la lenteur avec laquelle leurs dossiers sont gérés par l'OIM

Il faut dire que de retour de leur aventure infructueuses de Libye, de Tunisie et d'Algérie, ces camerounais avaient reçu chacun une somme de 65.000fcfa et il leur avait été demandé de monter des projets qui seront financé par les gouvernements de leurs ex pays "d'accueil" à hauteur de 650.000fcfa par individus.depuis lors ils affirment avoir tous ou presque monté des projets avec proformat à l'appui et n'attendent plus que le dit financement. Mais après mille et un rendez vous à l'agence centrale de L'OIM de Yaoundé puis à celle de Douala où leurs dossiers ont été acheminés pour leurs éviter des frais supplémentaires de transport, toujours rien.

"Il y'a un mois de cela , le directeur régional de l'OIM nous a fait signer des documents pour finaliser les paiements après nous avoir rassuré que les fonds en provenance d'Algérie étaient déjà là, il m'a même montré le montant que je dois toucher qui est d'un million cinq cent mille puisque je suis avec ma femme et mon fils , mais arrivé ce matin , ce sont les policiers que rencontrons devant le bureau de l'OIM qui ne nous ont pas permi de rencontrer un quelconque responsable de l'agence" raconte Tcheno Brice un manifestant. Ce dernier affirme aussi que l'une des raisons de leur courroux est le fait que certains de leurs " camarades", plus précisément ceux venant de Libye ont reçu les fonds pour financer leurs projets depuis octobre 2017 et un an après , eux ils sont encore dans l'attente.

Les responsables de l'agence de l'organisation internationale des migrants que nous avons essayé d'approcher n'ont pas voulu nous donner plus d'explications sur cette situation qui a entraîné un affrontement musclé entre les forces de maintien de l'ordre et ces jeunes camerounais.

Quand aux migrants, ils déclarent qu'ils vont manifester jusqu'à ce qu'ils rentrent dans leurs droits.

Cameroun

Ahmad - «Les Camerounais sont d'accord» pour organiser la CAN 2021

Le pays hôte de la Coupe d'Afrique des nations 2019 sera désigné le 9 janvier à Dakar, a… Plus »

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.